20 Minutes : Actualités et infos en direct
diplomatieEmmanuel Macron va recevoir Viktor Orban jeudi pour trouver un compromis

Guerre en Ukraine : Macron reçoit Orban pour éviter un sabotage hongrois au sommet européen

diplomatieLe Premier ministre hongrois Viktor Orban sera reçu jeudi à Paris par Emmanuel Macron, une rencontre destinée à trouver un compromis avant le sommet européen
Le président français Emmanuel Macron accueille le Premier ministre hongrois Viktor Orban à l'Elysée le 13 mars 2023.
Le président français Emmanuel Macron accueille le Premier ministre hongrois Viktor Orban à l'Elysée le 13 mars 2023. - Jacques Witt/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Plutôt prévenir que guérir. Emmanuel Macron veut éviter un sabotage par la Hongrie du sommet européen prévu la semaine prochaine. C’est pourquoi il reçoit ce jeudi le président Viktor Orban, dans l’espoir de trouver un compromis dans le cadre d'« un dîner de travail au Palais de l’Elysée », selon la présidence.

« À cette occasion, les deux dirigeants évoqueront les différents sujets à l’ordre du jour du Conseil européen des 14 et 15 décembre prochains », parmi lesquels les « volets du soutien européen à l’Ukraine ». Le porte-parole du chef du gouvernement hongrois, Bertalan Havasi, a également confirmé cette visite à la chaîne privée ATV, sans fournir plus de détails.

Le soutien à l’Ukraine en question

Seul dirigeant de l’UE à avoir maintenu des liens étroits avec le Kremlin après l’invasion russe lancée en Ukraine, Viktor Orban a réclamé l’ajournement de deux décisions clés pour l’Ukraine, sur un soutien budgétaire de 50 milliards d’euros et l’ouverture de négociations d’adhésion.

« Je vous demande respectueusement de ne pas inviter le Conseil européen à décider de ces sujets en décembre car le manque de consensus évident mènerait inévitablement à un échec », écrit le responsable nationaliste dans une lettre adressée lundi à Charles Michel, en charge d’organiser l’agenda et les débats au sommet.

Coutumier des bras de fer avec Bruxelles, Viktor Orban a la possibilité de bloquer ces décisions puisque l’unanimité des Vingt-Sept est requise. Le Premier ministre hongrois fustige depuis des mois la stratégie européenne en soutien à Kiev et l’efficacité des sanctions contre la Russie. Il a récemment lancé une campagne d’affichage ciblant la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Sujets liés