20 Minutes : Actualités et infos en direct
Récap'Avdiïvka sous une « 3e vague d’assauts » au 649e jour de guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Washington « à court d’argent » pour aider Kiev et Avdiïvka sous une « troisième vague d’assauts »

Récap'« 20 Minutes » fait le point pour vous tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine
Un homme fait du vélo devant un immeuble détruit après une frappe russe dans la ville d'Avdiivka, dans l'oblast de Donetsk, le 18 mars 2023.
Un homme fait du vélo devant un immeuble détruit après une frappe russe dans la ville d'Avdiivka, dans l'oblast de Donetsk, le 18 mars 2023.  - AFP / AFP
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

L'essentiel

  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février 2022. Tous les soirs, 20 Minutes vous propose son récap du conflit russo-ukrainien.
  • Une déclaration marquante, un chiffre-clé, les tendances de fond… Voici les informations essentielles pour mieux comprendre une guerre d’une ampleur inédite sur le sol européen.
  • Ce lundi, les troupes russes ont encore accentué leurs assauts sur la ville d’Avdiïvka.

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en Ukraine ? 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Entre les déclarations fortes, les avancées sur le front et le bilan des combats, voici l’essentiel de la journée.

Le fait du jour

Les troupes russes ont encore accentué leurs assauts sur la ville d’Avdiïvka, dans l’Est de l’Ukraine, ont rapporté ce lundi les autorités locales. L’armée russe tente de s’emparer de cette cité industrielle fortifiée du Donbass depuis près de deux mois, si bien qu’Avdiïvka est devenu le principal point chaud du front depuis l’échec de la contre-offensive estivale ukrainienne.

Selon son maire, Vitaly Barabach, les assauts russes ont été « beaucoup plus nombreux » ces deux derniers jours, tout comme les bombardements d’artillerie. « La troisième vague d’assauts de l’ennemi diffère des deux précédentes en ce qu’elle est lancée depuis deux nouvelles directions », a encore expliqué le responsable ukrainien. Selon lui, ces assauts visent à « détourner le plus possible l’attention » des soldats ukrainiens, tandis que les forces russes poursuivent en parallèle leurs tentatives d’encercler Avdiïvka par le Sud et le Nord. « Le lancement de nouvelles directions prouve que l’ennemi a reçu l’ordre de s’emparer de la ville à tout prix », a-t-il estimé, précisant que 1.295 civils s’y trouvaient encore.

La phrase du jour

« « Je suis convaincu que le nom de Vladimir Zavadski, un officier courageux, un vrai général et un homme digne, restera à jamais dans les annales de la gloire de notre patrie. » »

Tels sont les mots du gouverneur Alexandre Goussev qui, sur Telegram, a annoncé la mort du général de brigade Vladimir Zavadski, dont il a salué la « loyauté » du « commandant adjoint du 14e corps d’armée de la flotte du Nord, est décédé à un poste de combat dans la zone de l’opération spéciale ». Selon des chaînes Telegram russes proches de l’armée, l’officier est mort le 28 novembre en sautant sur une mine, en retrait du front.

Le chiffre du jour

18. C’est le nombre de drones russes que les défenses antiaériennes ukrainiennes ont indiqué avoir abattu durant la nuit de dimanche à lundi. « Dix-huit drones d’attaque et un missile Kh-59 ont été abattus », a indiqué l’armée de l’air ukrainienne dans son communiqué matinal.

Les régions méridionales de Kherson et Mykolaïv ont été visées, ainsi que celle d’Ivanov-Frankivsk, Khmelnytski et Lviv (ouest), selon l’armée ukrainienne. Elle précise que des drones ont réussi a frapper les districts de Kherson et Beryslav (sud), au bord du fleuve Dniepr, endommageant un centre culturel et un magasin de bricolage.

La tendance du jour

« Nous sommes à court d’argent et bientôt à court de temps. » Par la voix de sa directrice du Budget de la Maison Blanche Shalanda Young, la Maison Blanche a sonné l’alarme sur l’aide militaire américaine à l’Ukraine, menacée si le Congrès ne vote pas avant la fin de l’année de nouveaux financements. En jeu : une enveloppe exceptionnelle de plus de 100 milliards de dollars demandée par le président démocrate Joe Biden le 20 octobre au Congrès pour répondre aux grandes urgences du moment, à savoir aider Israël et l’Ukraine, tenir tête à la Chine et répondre aux arrivées de migrants à la frontière sud.

Les Etats-Unis, premier fournisseur d’aide militaire à l’Ukraine, se trouvent depuis des mois dans le plus grand flou budgétaire, en raison de turbulences parlementaires à n’en plus finir. Le Congrès de la première puissance mondiale n’a toujours pas voté de budget définitif pour l’année fiscale entamée le 1er octobre dernier. L’Etat fédéral fonctionne pour l’instant grâce à une rallonge d’urgence qui expirera à la mi-janvier.

Tout sur la guerre en Ukraine

Lorsque Joe Biden avait demandé, très solennellement, son énorme enveloppe budgétaire, dont 60 milliards de dollars pour l’Ukraine, la Chambre des représentants se trouvait en plein chaos pour cause de dissensions au sein du parti républicain. Elle s’est depuis dotée d’un chef, ou « speaker », Mike Johnson, ce qui a permis la reprise des débats budgétaires. Lesquels s’annoncent ardus : une poignée d’élus de droite à la Chambre des représentants, s’ils sont très favorables au soutien à Israël, veulent couper l’assistance militaire à Kiev.

Sujets liés