20 Minutes : Actualités et infos en direct
Récap'Kiev s’attaque aux trains au 646e jour de guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Moscou avance « dans toutes les directions », Kiev attaque les trains dans l’Extrême-Orient

Récap'« 20 Minutes » fait le point pour vous tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine
Une locomotive russe tire des wagons de marchandises vers la Russie à la gare de triage de Vainikkala à Lappeenranta, dans le sud-est de la Finlande, le 29 novembre 2023. (Illustration)
Une locomotive russe tire des wagons de marchandises vers la Russie à la gare de triage de Vainikkala à Lappeenranta, dans le sud-est de la Finlande, le 29 novembre 2023. (Illustration) - Lauri Heino/LEHTIKUVA/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

L'essentiel

  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février 2022. Tous les soirs, 20 Minutes vous propose son récap du conflit russo-ukrainien.
  • Une déclaration marquante, un chiffre-clé, les tendances de fond… Voici les informations essentielles pour mieux comprendre une guerre d’une ampleur inédite sur le sol européen.
  • Ce vendredi, les services ukrainiens de sécurité ont mené deux opérations de sabotage sur des trains transportant du carburant en Bouriatie, dans l’Extrême-Orient russe.

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en Ukraine ? 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Entre les déclarations fortes, les avancées sur le front et le bilan des combats, voici l’essentiel de la journée.

Le fait du jour

Les services ukrainiens de sécurité (SBU) ont mené deux opérations de sabotage sur des trains transportant du carburant en Bouriatie, dans l’Extrême-Orient russe. Kiev a revendiqué nombre d’attaques sur le territoire russe depuis le début de l’invasion russe en février 2022, mais c’est la première fois qu’il s’agit opérations menées à des milliers de kilomètres du front. La première attaque a eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi dans le tunnel Bessolov de Severomouïsk, le plus long en Russie. Quatre engins explosifs ont été déclenchés lors du passage d’un train. Les Ukrainiens ont ensuite visé une section alternative de la voie ferrée vers laquelle le trafic ferroviaire a été détourné après la première attaque.

C’est la « deuxième étape de l’opération spéciale du SBU visant à mettre hors service cette importante ligne de chemin de fer » traversant la région frontalière de la Chine et de la Mongolie, a souligné la même source. Le SBU a refusé de commenter ces affirmations et aucune information officielle n’a été publiée côté russe. Cependant, la chaine Telegram Baza proche des services de sécurité russes et suivie par plus d’un million de personnes a fait état vendredi de « sabotage » ayant causé des explosions sur deux trains. Les autorités ont ouvert une enquête pour « acte terroriste ».

La phrase du jour

« Jamais un détenu, placé à l’isolement depuis plus d’un an, n’avait eu une vie sociale et politique si riche. » »

Tels sont les mots d’Alexeï Navalny qui purge déjà une peine de dix-neuf ans de prison et qui vient de voir la Russie engager de nouvelles poursuites contre lui. « Ils lancent une nouvelle procédure pénale contre moi tous les trois mois », a dénoncé sur les réseaux sociaux le charismatique militant anticorruption, critique numéro 1 du Kremlin.

Le chiffre du jour

25. C’est le nombre de drones d’attaque Shahed 136/131 lancé cette nuit par la Russie dans le Sud et l’Est de l’Ukraine. « Au total, l’ennemi a utilisé deux missiles Kh-59 et 25 drones d’attaque Shahed 136/131 », a indiqué l’armée de l’air ukrainienne, affirmant avoir abattu 18 drones et un missile au-dessus des régions méridionales.

La tendance du jour

L’armée russe avance « dans toutes les directions » en Ukraine, a assuré vendredi le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou. « Nos militaires agissent avec compétence et détermination, occupent une position plus favorable, et étendent leurs zones de contrôle dans toutes les directions », a-t-il encore affirmé. Les capacités de combat des Ukrainiens ont été « considérablement réduites » après leur contre-offensive, a-t-il même assuré.

La contre-offensive ukrainienne, déclenchée cet été après des mois de préparatifs, s’est figée dans le Sud et l’Est, sans progressions d’ampleur ni espoir de percée. Et, depuis de début de l’automne, ce sont les forces russes qui montrent qu’elles ont encore des ressources en lançant des attaques. Les soldats de Moscou attaquent ainsi sans relâche à Avdiïvka. Plus au Nord, la Russie a revendiqué cette semaine la conquête d’un petit village près de Bakhmout, ville conquise au printemps par le groupe paramilitaire Wagner mais toujours théâtre d’une bataille infernale qui a commencé à l’été 2022. L’AFP n’était pas en mesure de vérifier ces affirmations de manière indépendante, mais les forces russes n’avaient plus revendiqué d’avancée dans cette zone depuis le printemps.

Tout sur la guerre en Ukraine

Dans l’ensemble, la ligne de front n’a que peu bougé depuis un an et la libération de Kherson par les soldats ukrainiens le 11 novembre 2022. Malgré l’apport d’armes occidentales, l’offensive ukrainienne d’été s’est soldée par un échec face à la solidité des lignes de défense russes. L’armée du Kremlin, malgré une économie dédiée à l’effort de guerre, n’avance pas non plus. Cependant, elle a cessé de facto de reculer et contrôle près de 20 % du territoire ukrainien. Et ces forces russes continuent de bombarder chaque nuit des villes d’Ukraine.

Sujets liés