20 Minutes : Actualités et infos en direct
CONFLITGuerre en Ukraine : Vladimir Poutine ordonne d'augmenter de 15% le nombre de soldats dans l'armée russe
live

Terminé

Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine ordonne d'augmenter de 15% le nombre de soldats dans l'armée russe

CONFLITRetrouvez avec nous toutes les informations sur le conflit du vendredi 1er décembre 2023
Le président russe pointe « l'augmentation des menaces » liées à la guerre en Ukraine.
Le président russe pointe « l'augmentation des menaces » liées à la guerre en Ukraine. - Mikhail Klimentyev/SPUTNI/SIPA / SIPA
Cécile De SèzeXavier Regnier

C.d.S, X.R.

L’ESSENTIEL

  • Au 22e mois d’un conflit largement figé dans le Sud et l’est après une contre-offensive ukrainienne estivale sans percée majeure, le président Zelensky a visité jeudi un poste de commandement près de Koupiansk, dans la région de Kharkiv (nord-est).
  • Des bombardements russes ont tué six civils dans l’est et le sud de l’Ukraine : au moins deux morts et dix blessés – dont quatre enfants – dans trois localités proches de la ville d’Avdiïvka. A Novogrodivka, les corps de deux hommes ont été retrouvés sous les décombres d’un immeuble d’habitation. A Pokrovsk, un bébé de six mois et deux garçons de 16 et 13 ans ont été blessés, a indiqué le ministre.
  • Le ministère russe de la Défense a de son côté affirmé avoir « repoussé deux attaques » de l’armée ukrainienne près du village de Synkivka, à moins de 10 km de Koupiansk, avec l’aide de l’artillerie et d’avions de combat.

A VOIR

A VOIR


20h30

C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi avec nous

20h00

Le récap', c'est maintenant

Comme chaque soir, 20 Minutes vous propose un petit récap' si vous n'avez pas eu le temps de suivre toute l'actualité.

19h36

Poutine ordonne d'augmenter de 15% le nombre de soldats dans l'armée russe

Le président russe Vladimir Poutine a signé vendredi un décret ordonnant d'augmenter de 15% le nombre de soldats que compte l'armée russe, qui a expliqué cette hausse par « l'augmentation des menaces » liées au conflit en Ukraine. L'armée devra compter 2,2 millions de membres, dont 1,32 million de soldats, selon ce décret publié par le gouvernement. Le précèdent décret, datant d'août 2022, fixait le nombre de membres prévus à 2 millions, dont 1,15 millions de militaires.

17h12

« La situation est catastrophique » à la frontière polonaise, dit un responsable ukrainien

«La situation est catastrophique » à la frontière entre l’Ukraine et la Pologne bloquée par les routiers polonais, où des milliers de camions sont coincés, a déclaré vendredi le commissaire ukrainien chargé des droits de l’Homme. « La situation est catastrophique. Les chauffeurs ukrainiens sont dans une situation tellement désastreuse qu’ils prévoient d’entamer une grève de la faim si les choses ne s’améliorent pas ! », a déclaré Dmytro Loubinets sur Telegram.

14h10

L’Ukraine revendique des attaques sur des trains dans l’Extrême-Orient russe

Les services ukrainiens de sécurité (SBU) ont mené deux opérations de sabotage sur des trains transportant du carburant en Bouriatie, dans l’Extrême-Orient russe, a indiqué vendredi à l’AFP une source au sein des forces de l’ordre ukrainiennes. Kiev a revendiqué nombre d’attaques sur le territoire russe depuis le début de l’invasion russe en février 2022, mais c’est la première fois qu’il s’agit opérations menées à des milliers de kilomètres du front.

La première attaque a eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi dans le tunnel Bessolov de Severomouïsk, le plus long en Russie, a affirmé cette source, selon laquelle quatre engins explosifs ont été déclenchés lors du passage d’un train. Les Ukrainiens ont ensuite visé une section alternative de la voie ferrée vers laquelle le trafic ferroviaire a été détourné après la première attaque, a assuré la source. « Les Russes sont tombés deux fois dans le piège du SBU : un autre train transportant du carburant a explosé sur la Magistrale ferroviaire Baïkal-Amour » au moment où il « passait sur un pont haut de 35 mètres de haut », a-t-elle ajouté.

13h13

Trois présidents boycottent une photo de famille avec Loukachenko à la COP28

Les chefs d’Etat lituanien, letton et polonais ont refusé de poser sur une photo de famille des leaders mondiaux au sommet sur le climat de la COP28 à cause de la présence du président biélorusse Alexandre Loukachenko.

« On appelle ça une photo de famille, Loukachenko ne fait pas partie de notre famille, » a déclaré le président lituanien Gitanas Nauseda dans un communiqué transmis à l’AFP. « Il serait hypocrite de se tenir côte à côte avec le chef d’un pays qui est devenu une base arrière pour l’agression russe de l’Ukraine et discuter de l’avenir du monde et du changement climatique comme si de rien n’était », a-t-il ajouté.

13h01

En Russie, un défilé de mode à la gloire de Poutine

Un défilé de mode « patriotique », tout à la gloire du président russe, a été organisé à Saint-Pétersbourg jeudi soir, les vêtements s’inspirant d’une exposition d’un peintre pro-Kremlin intitulée « Président. Un homme à l’âme pleine de bonté ». Jeudi, des mannequins ont défilé à Saint-Pétersbourg, ville natale du président, vêtus de t-shirts, chemises ou pantalons ornés d’étoiles, de couronnes et d’un portrait de Vladimir Poutine aux couleurs vives, façon pop-art. Le peintre Alexeï Serguienko, admirateur de l’homme fort de la Russie et dont les œuvres ont inspiré la collection, a expliqué avoir choisi de montrer des couronnes, car il sait « que le président sera élu encore et encore ».

Un mannequin présente une création de la nouvelle collection de mode "Six&Eight" inspirée des œuvres d'art de l'artiste Alexey Sergienko représentant Vladimir Poutine, à Saint-Pétersbourg le 30 novembre 2023.
Un mannequin présente une création de la nouvelle collection de mode "Six&Eight" inspirée des œuvres d'art de l'artiste Alexey Sergienko représentant Vladimir Poutine, à Saint-Pétersbourg le 30 novembre 2023.  - AFP

12h49

Le maestro pro-Kremlin Valeri Guerguiev nommé directeur du Bolchoï

Le gouvernement russe a nommé un soutien du président Vladimir Poutine, le chef d’orchestre Valeri Guerguiev, au poste du directeur du Bolchoï, en pleine mise au pas accéléré du secteur culturel en Russie depuis l’attaque contre l’Ukraine.

Le Premier ministre russe « Mikhaïl Michoustine a signé la décision sur la nomination de Valeri Guerguiev au poste de directeur général du théâtre du Bolchoï pour une durée de cinq ans », a indiqué le gouvernement sur Telegram.

11h19

L’armée russe avance « dans toutes les directions » en Ukraine

L’armée russe avance « dans toutes les directions » en Ukraine, a assuré vendredi le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, au moment où ses forces accentuent leur pression sur le front oriental.

« Nos militaires agissent avec compétence et détermination, occupent une position plus favorable, et étendent leurs zones de contrôle dans toutes les directions », a-t-il affirmé, ajoutant que les capacités de combat des Ukrainiens étaient « considérablement réduites » après leur infructueuse contre-offensive estivale.

11h04

La Russie engage de nouvelles poursuites contre l’opposant emprisonné Navalny

Le charismatique militant anticorruption, critique numéro 1 du Kremlin, avait échappé de peu à la mort lorsqu’il avait été empoisonné en août 2020, passant plusieurs mois de convalescence en Allemagne. Arrêté en janvier 2021 à son retour, Alexeï Navalny, 47 ans, a depuis été condamné à de lourdes peines, dont la dernière, en août, à 19 ans de prison pour « extrémisme ».

Les autorités l’accusent désormais de « vandalisme », ce qui pourrait ajouter trois années de détention à sa peine, a-t-il affirmé, citant une lettre du Comité d’enquête russe qu’il a reçue en prison. « Ils lancent une nouvelle procédure pénale contre moi tous les trois mois », a-t-il dénoncé sur les réseaux sociaux.

« Jamais un détenu, placé à l’isolement depuis plus d’un an, n’avait eu une vie sociale et politique si riche », a ironisé l’opposant. Il communique essentiellement via des messages transmis à ses avocats puis diffusés sur Internet, notamment pour dénoncer l’offensive en Ukraine et appeler les Russes à continuer de « résister » au Kremlin.


10h32

Le Kremlin aurait « préféré » une extension du cessez-le-feu à Gaza

Le Kremlin a regretté vendredi la reprise des hostilités entre le groupe islamiste palestinien du Hamas et Israël, jugeant que la trêve aurait pu être prolongée jusqu’à la libération de tous les otages retenus à Gaza.

« Nous aurions bien sûr préféré obtenir la nouvelle de la prolongation de la pause humanitaire. Cela aurait été plus opportun (…) étant donné que le processus de libération des otages n’est pas terminé », a estimé lors de son briefing quotidien le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov.

10h00

Arrestation d’un Russo-Italien accusé d’actes de sabotage pour l’Ukraine

«Un ressortissant russo-italien (…), impliqué dans des actes de sabotage et des actes terroristes sur des sites d’infrastructure militaire et de transport dans la région de Riazan », à environ 200 km au sud-est de Moscou, a été arrêté, a indiqué le Service russe de sécurité (FSB) dans un communiqué.

Il s’agit d’un habitant de Riazan, né en 1988, qui, selon le FSB, a avoué avoir été recruté par le renseignement militaire ukrainien en février et avoir ensuite suivi un entraînement en actes de sabotage en Lettonie, assuré par les services spéciaux lettons, avant de revenir en Russie un mois plus tard.

09h34

La détention de la journaliste russo-américaine Alsu Kurmasheva en Russie prolongée

Un tribunal russe a prolongé la détention de la journaliste russo-américaine Alsu Kurmasheva jusqu’au 5 février, a annoncé son employeur, le média Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL).

« Le tribunal de Kazan a prolongé l’arrestation de la journaliste de Radio Liberty Alsu Kurmasheva jusqu’au 5 février 2024 », a-t-il écrit sur Telegram. Accusée de ne pas s’être enregistrée en tant qu'« agent de l’étranger », elle est l’une des deux reporters américains à avoir été arrêtés en Russie cette année, avec Evan Gershkovich.

08h25

L’Ukraine rapporte une nouvelle attaque nocturne de la Russie avec des missiles et 25 drones

L’Ukraine a annoncé vendredi avoir essuyé dans le Sud et l’Est du pays une nouvelle attaque aérienne nocturne de la Russie avec 25 drones de fabrication iranienne et deux missiles. « Au total, l’ennemi a utilisé deux missiles X-59 et 25 drones d’attaque Shahed 136/131 », a indiqué l’armée de l’air ukrainienne, affirmant avoir abattu 18 drones et un missile au-dessus des régions méridionales.

08h05

On rembobine

Vous n’avez rien suivi de l’actualité de la journée d’hier sur le conflit ? Pas de panique, le récap' concocté par 20 Minutes est là pour ça :

07h30

Zelensky s’est rendu sur le front est

Le président ukrainien s’est rendu jeudi sur le front est près de Koupiansk, menacée depuis plusieurs mois par les assauts des Russes. « Je vous souhaite la victoire, soyez fort et ne perdez pas l’initiative », a-t-il dit lors d’une remise de décorations à des soldats, selon une vidéo publiée par la présidence.

Dans la soirée, il a précisé avoir assisté à deux réunions avec les militaires consacrées aux fortifications défensives, alors que les troupes russes ont repris ces derniers mois l’initiative en lançant des assauts près de Koupiansk et d’Avdiïvka, dans l’Est. Selon Volodymyr Zelensky, la discussion a porté sur « toutes les zones importantes où nous devons stimuler et accélérer la construction de structures » défensives.

07h19

Bienvenue sur ce live

Bonjour à toutes et à tous. La rédaction de 20 Minutes reste mobilisée chaque jour pour vous informer sur le conflit.

Sujets liés