20 Minutes : Actualités et infos en direct
RécapLa Finlande ferme sa frontière au 643e jour de guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : La Finlande ferme son dernier poste-frontalier, l’Otan cherche (encore) à rassurer Kiev

Récap« 20 Minutes » fait le point pour vous tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine
La ville de Sébastopol a été durement touchée par la tempête.
La ville de Sébastopol a été durement touchée par la tempête. - STRINGER / AFP / AFP
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

L'essentiel

  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février 2022. Tous les soirs, 20 Minutes vous propose son récap du conflit russo-ukrainien.
  • Une déclaration marquante, un chiffre-clé, les tendances de fond… Voici les informations essentielles pour mieux comprendre une guerre d’une ampleur inédite sur le sol européen.
  • Ce mardi, la Finlande annoncé qu’elle allait fermer son dernier poste-frontalier encore ouvert avec la Russie dans la nuit de mercredi à jeudi.

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en Ukraine ? 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Entre les déclarations fortes, les avancées sur le front et le bilan des combats, voici l’essentiel de la journée.

Le fait du jour

La Finlande va fermer son dernier poste-frontalier encore ouvert avec la Russie dans la nuit de mercredi à jeudi. Helsinki avait fermé mi-novembre quatre de ses huit points de passage avec la Russie, avant de restreindre le passage à un unique poste-frontalier, le plus au nord du pays en zone Arctique, la semaine dernière.

« La Finlande est la cible d’une opération hybride russe. C’est une question de sécurité nationale », a souligné la ministre de l’Intérieur, Mari Rantanen. Le poste-frontière de Raja-Jooseppi restera fermé jusqu’au 13 décembre, a-t-elle indiqué. Près de 1.000 demandeurs d’asile sans-papiers se sont présentés depuis début août à la frontière Est longue de 1.340 kilomètres séparant les deux pays, selon les autorités finlandaises.

La phrase du jour

« La période de détention d’Evan Gershkovich (…) est prolongée de deux mois jusqu’au 30 janvier 2024. » »

Dans un communiqué le service de presse du tribunal Lefortovski a indiqué avoir prolongé de deux mois, jusqu’au 30 janvier, la détention provisoire du journaliste américain Evan Gershkovich, arrêté fin mars en Russie pour « espionnage ». Une accusation qu’il rejette. « Cela fait environ 250 jours qu’Evan est emprisonné de manière injuste, et chaque jour est une journée trop longue », a déclaré dans la foulée son employeur, le Wall Street Journal, dans un communiqué envoyé à l’AFP.

Le chiffre du jour

10. C’est le nombre de personnes qui sont mortes dans la violente tempête qui a frappé l’Ukraine, selon un nouveau bilan annoncé mardi par le ministre de l’Intérieur. « Au total, dix personnes sont mortes », dont cinq dans la région d’Odessa, deux dans celle de Mykolaïv (sud), dans celle de Kharkiv (est) et dans la ville de Kiev (nord), a indiqué le ministre Igor Klymenko sur Telegram. « Vingt-trois personnes dont deux enfants ont été blessés », a-t-il ajouté.

Les secouristes ont remorqué 1530 véhicules bloqués dans la neige dont des dizaines de bus et ambulances. Plus de 400 localités dans 11 régions du pays restent privées d’électricité en raison des intempéries et huit autoroutes sont toujours bloquées.

La tendance du jour

Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg s’est dit, ce mardi, « confiant » sur la poursuite du soutien militaire américain à l’Ukraine, appelant toutefois les Alliés à maintenir leur effort. « Je suis confiant dans le fait que les Etats-Unis vont continuer à fournir un soutien (à l’Ukraine) parce que c’est dans leur intérêt de le faire », a-t-il déclaré à la presse, peu avant le début d’une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays de l’Otan à Bruxelles.

Les Etats-Unis ont déjà fourni pour 40 milliards de dollars d’aide militaire à l’Ukraine mais des fonds supplémentaires sont bloqués au Congrès, en raison des réticences de plusieurs élus républicains. L’aide européenne est également en partie bloquée par les réticences de certains pays à débourser davantage. Les Alliés « ont beaucoup fait » et restent « engagés », a-t-il ajouté Stoltenberg, les appelant toutefois à poursuivre leurs efforts en faveur des Ukrainiens, une « obligation » pour l’Otan.

Notre dossier sur la guerre en Ukraine

Reste qu’Olaf Scholz a estimé de son côté que le maintien de l’aide à l’Ukraine dans sa guerre face à la Russie est d’une importance « existentielle » pour l’Europe. Après les Etats-Unis, l’Allemagne est le pays qui fournit l’aide la plus importante à l’Ukraine, y compris concernant les livraisons d’armes. Il est « clair que nous ne devons pas relâcher notre soutien à l’Ukraine » et dans « la résolution de la crise énergétique » qui a suivi la guerre d’invasion russe depuis février 2022, a-t-il martelé Scholz dans un discours devant les députés allemands à Berlin, où il a plaidé pour obtenir des moyens budgétaires en conséquence, notamment pour l’année prochaine.

Sujets liés