20 Minutes : Actualités et infos en direct
RÉCAPUn carnage en plein marché près de Donetsk au 560e jour du conflit

Guerre en Ukraine : Une frappe russe fait un carnage près de Donetsk, l’allié américain en visite surprise à Kiev

RÉCAP« 20 Minutes » fait le point pour vous tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine
Les services de secours prennent en charge les blessés après le bombardement russe à Kostiantynivka, dans la région de Donetsk.
Les services de secours prennent en charge les blessés après le bombardement russe à Kostiantynivka, dans la région de Donetsk.  - UPI/Newscom/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

L'essentiel

  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février 2022. Tous les soirs, 20 Minutes vous propose son récap du conflit russo-ukrainien qui fait des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce mercredi, le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken était en visite surprise à Kiev, tandis qu’une frappe russe a fait au moins 16 morts dans la région de Donetsk.

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en Ukraine ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous.

Le fait du jour

Une frappe dévastatrice dans la région de Donetsk. Au moins 16 personnes ont été tuées mercredi dans un bombardement russe sur un marché de Kostiantynivka, ville de l’Est de l’Ukraine, a annoncé sur les réseaux sociaux le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Des images de vidéosurveillance diffusée par le président ukrainien montrent une ruelle commerçante calme, lorsque soudain le sifflement d’un projectile se fait entendre, suivi d’une très forte explosion. Dans une autre vidéo, on peut voir des bâtiments en proie aux flammes. Le parquet général a fait état de 31 blessés. « L’opération de secours se poursuit. Il y a encore des gens sous les décombres », a ajouté le parquet sur Telegram.

Le chiffre du jour

Un milliard de dollars. Comme la nouvelle somme promise à l’Ukraine par Washington pour supporter l’effort de guerre. Antony Blinken, le chef de la diplomatie américaine, a effectué une visite surprise à Kiev ce mercredi. Il s’agit de sa quatrième visite depuis l’invasion russe en février 2022.

« On voit très clairement les progrès importants qui sont faits actuellement dans la contre-offensive et c’est très, très encourageant », a estimé le dirigeant américain en rencontrant le président Volodymyr Zelensky, tout en martelant que les Etats-Unis restent « aux côtés de l’Ukraine ». Un soutien officiel qui contraste avec les doutes émis dans la presse par les stratèges américains sur la stratégie ukrainienne.

La phrase du jour

« « Je ferai tout le possible et l’impossible pour la victoire de l’Ukraine, quand nous aurons libéré chaque centimètre de notre pays et chacun des nôtres » »

Tels sont les mots de Roustem Umerov, le nouveau ministre ukrainien de la Défense. Ce mercredi, le Parlement a approuvé à une forte majorité la nomination de l’homme de 41 ans. Il remplace Oleksiï Reznikov, écarté après une série de scandales de corruption.

Ancien dirigeant du Fonds des biens d’Etat chargé des privatisations, Oumerov est une figure éminente de la communauté des Tatars de Crimée, une population musulmane turcophone de la péninsule ukrainienne annexée par la Russie en 2014.

Ce musulman pratiquant a la réputation d’être un fin négociateur, discret et pragmatique. Outre l’ukrainien, le russe et l’anglais, le nouveau ministre qui, adolescent, a étudié aux Etats-Unis, est un des rares hauts responsables ukrainiens à parler couramment turc et à entretenir depuis des années de bons contacts dans le monde musulman, notamment au sein des gouvernements turc et saoudien. Il a participé à plusieurs reprises aux négociations sensibles avec les Russes, notamment s’agissant d’échanges de prisonniers de guerre.

La tendance du jour

Le Royaume-Uni va inscrire le groupe paramilitaire russe Wagner sur sa liste des organisations terroristes, a confirmé mercredi le ministre de la Défense britannique Grant Shapps.

Notre dossier sur la guerre en Ukraine

« Compte tenu des activités auxquelles ils participent, il est important qu’en ce qui concerne le Royaume-Uni, il soit illégal d’en faire partie », a déclaré le ministre de la Défense sur la télévision Sky News. « Je suis heureux que la ministre de l’Intérieur les interdise aujourd’hui. »

Sujets liés