20 Minutes : Actualités et infos en direct
LiveGuerre en Ukraine : Emmanuel Macron dit qu’il retournera en Ukraine au « bon moment »
live

Terminé

Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron dit qu’il retournera en Ukraine au « bon moment »

LiveRetrouvez toutes les informations sur le conflit en ce lundi 24 avril 2023
FILE - French President Emmanuel Macron looks on as he talks with Senegalese war veterans Friday, April 14, 2023 at the Elysee Palace in Paris. French President Emmanuel Macron is aiming to calm public anger that threatens the ambitions of his remaining four years in power with a first televised address to the nation on Monday April 17, 2023 since he enacted protest-igniting pension reforms. (AP Photo/Lewis Joly, Pool, File)/PAR106/23107395919773/APRIL 14 2023 FILE POOL PHOTO/2304171304
FILE - French President Emmanuel Macron looks on as he talks with Senegalese war veterans Friday, April 14, 2023 at the Elysee Palace in Paris. French President Emmanuel Macron is aiming to calm public anger that threatens the ambitions of his remaining four years in power with a first televised address to the nation on Monday April 17, 2023 since he enacted protest-igniting pension reforms. (AP Photo/Lewis Joly, Pool, File)/PAR106/23107395919773/APRIL 14 2023 FILE POOL PHOTO/2304171304 - Lewis Joly/AP / SIPA
D.R, C.d.S

D.R, C.d.S

L’ESSENTIEL

  • Les dépenses militaires en Europe ont redépassé en 2022 leur niveau de la fin de la Guerre froide, avec une progression record depuis plus de trois décennies dopée par l’invasion de l’Ukraine par la Russie, selon un rapport de référence publié lundi. Tous continents confondus, les dépenses militaires ont atteint l’an dernier un nouveau sommet de 2.240 milliards de dollars, soit 2,2 % du PIB mondial, selon les données de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri).
  • Plusieurs dizaines de manifestants ont réclamé dimanche à Paris que l’Union européenne élargisse ses sanctions contre la Russie à la femme du vice-ministre russe de la Défense, accusé de contourner les mesures coercitives européennes. Timur Ivanov, sous sanctions européennes depuis octobre, a divorcé de sa femme Svetlana Maniovich à l’été 2022 afin de la protéger, affirment des soutiens de l’opposant emprisonné en Russie d’Alexeï Navalny, à l’origine d’un rassemblement devant le domicile présumé de cette femme.
  • Les propos controversés de l’ambassadeur chinois en France qui, questionné sur la province ukrainienne de Crimée, annexée depuis 2014 par Moscou, a nié la souveraineté de ex-républiques soviétiques, ont provoqué une levée de bouclier parmi les États concernés. L’ambassadeur chinois en France, Lu Shaye a notamment été traité de « perroquet » et accusé de faire la « propagande russe ».

A VOIR

A LIRE



C'est la fin de ce live !

Merci d'avoir suivi les dernières actualités sur la guerre en Ukraine avec nous. Vous pourrez continuer à suivre les informations sur le conflit sur notre site et nos autres plateformes (réseaux sociaux, podcasts, etc).

21h27

Rentrés d'Ukraine avec des armes, deux militants d'ultradroite condamnés à six mois de prison ferme

Deux militants d'ultradroite, interpellés samedi à Paris avec des armes de guerre à leur retour d'Ukraine, ont été condamnés lundi à 15 mois d'emprisonnement dont neuf avec sursis, a-t-on appris auprès du parquet de Paris.

Les deux hommes ont été jugés pour transport et détention d'armes lors d'une audience de comparution avec reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) - sorte de plaider-coupable à la française. Outre les peines de prison, ils ont écopé d'une interdiction de détenir une arme soumise à autorisation pendant cinq ans.

19h48

La Première ministre estonienne appelle à des négociations sur l’Ukraine dans l’UE dès cette année

La Première ministre estonienne Kaja Kallas a appelé lundi à entamer dès cette année des négociations sur l’entrée de l’Ukraine au sein de l’Union européenne, comme le réclame Kiev.

« Nous espérons que l’Ukraine pourra lancer les négociations d’adhésion avec l’UE cette année », a déclaré Mme Kallas, qui s’exprimait aux côtés du président Volodymyr Zelensky lors d’une visite à Jytomyr (centre-ouest de l’Ukraine). Elle a toutefois admis que ce serait « un processus difficile » et que l’Ukraine devait « remplir à 100 % les conditions » posées par l’UE.

19h44

Macron dit qu’il retournera en Ukraine au « bon moment »

Emmanuel Macron a affirmé lundi qu’il retournerait en Ukraine « dans les prochaines semaines » ou « mois », quand ce sera le « bon moment » pour être « utile ». « Evidemment, je retournerai dans les prochaines semaines, prochains mois, dès que nous aurons défini avec les partenaires européens et le président Zelensky le bon moment, en Ukraine », a déclaré le président français lors d’une conférence de presse à Ostende, en Belgique, à l’occasion d’un sommet de la mer du Nord.

« A chaque fois j’ai veillé à avoir une approche utile, c’est-à-dire être présent en Ukraine pour apporter des résultats ou à des moments qui étaient décisifs », a-t-il ajouté, soulignant s’être entretenu encore mi-avril avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky.

19h41

Face à Lavrov, l’ambassadrice américaine à l’ONU réclame la libération d’Evan Gershkovich

Face au ministre russe des Affaires étrangères qui présidait une réunion du Conseil de sécurité, l’ambassadrice américaine à l’ONU a directement appelé lundi à la libération d’Américains détenus en Russie, dont le journaliste Evan Gershkovich.

« Je vous appelle, maintenant, à libérer Paul Whelan et Evan Gershkovich immédiatement. A laisser Paul et Evan rentrer à la maison. A cesser cette pratique barbare une fois pour toutes », a lancé Linda Thomas-Greenfield, dénonçant leur utilisation par Moscou comme « des pions humains », « une monnaie d’échange politique ».

19h41

Washington se dit « très préoccupé » par la présence du groupe russe Wagner au Soudan

Le chef de la diplomatie américaine s’est inquiété lundi de la présence du groupe russe de mercenaires Wagner au Soudan, où de violents combats opposent depuis une dizaine de jours l’armée à des paramilitaires, faisant des centaines de morts.

« Nous avons de très sérieuses préoccupations sur l’engagement du groupe de Prigojine - le groupe Wagner - au Soudan », a déclaré Antony Blinken lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue kenyan.

17h27

« Personne n’a permis à la minorité occidentale de parler au nom de toute l’humanité »

«Appelons les choses par leur nom, personne n’a permis à la minorité occidentale de parler au nom de toute l’humanité. Nous devons nous comporter décemment et respecter tous les membres de la communauté internationale. En imposant un ordre fondé sur des règles, les auteurs rejettent avec arrogance le principe clé de la Charte des Nations unies, à savoir l’égalité souveraine des États », a déclaré le ministre des Affaires étrangères russe à l’ONU.


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

17h12

Arrivée de Sergueï Lavrov au siège de l’ONU à New York


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

16h51

Macron dénonce le « type de langage » utilisé par l’ambassadeur de Chine à Paris

Le président français a dénoncé lundi « le type de langage » utilisé par l’ambassadeur de Chine en France, Lu Shaye, qui avait remis en cause vendredi « le statut de pays souverain » des territoires de l’ex-URSS.

« Je pense que ce n’est pas la place d’un diplomate de tenir ce type de langage », a déclaré Emmanuel Macron en marge d’un sommet sur l’éolien offshore organisé à Ostende en Belgique. « Donc, pleine solidarité aux pays qui ont été attaqués dans la lecture de leur histoire et leurs frontières », a-t-il ajouté.

16h21

Devant Lavrov, le chef de l’ONU dénonce la « dévastation » due à l’invasion de l’Ukraine

Le secrétaire général de l’ONU a dénoncé lundi lors d’un Conseil de sécurité présidé par le ministre russe des Affaires étrangères la « dévastation » de l’Ukraine provoquée par l’invasion russe « en violation » du droit international.

« L’invasion russe de l’Ukraine, en violation de la Charte des Nations unies et du droit international, provoque une souffrance massive et la dévastation du pays et de sa population, ajoutant au bouleversement économique mondial causé par la pandémie de Covid-19 », a déclaré Antonio Guterres devant Sergueï Lavrov, qui présidait une réunion du Conseil sur la « défense des principes » de la Charte de l’ONU.

15h54

Bakhmout toujours sous les bombes


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

15h02

Des Ukrainiens évacués du Soudan

Le ministère des Affaires étrangères, l’ambassade d’Ukraine en Égypte et d’autres agences procèdent à l’évacuation des Ukrainiens du Soudan, a indiqué le porte-parole du ministère ukrainien des Affaires étrangères, Oleh Nikolenko, cité par les médias ukrainiens.

14h16

Un drone « ukrainien » s’écrase près de Moscou

Les autorités russes ont affirmé lundi qu’un drone « ukrainien » s’était écrasé à une cinquantaine de kilomètres de Moscou, sans faire de victimes ni de dégâts. L'incident survient en pleine crainte d’attaques en Russie à quelques jours de grandes fêtes nationales.

Il s’agit seulement du deuxième incident de ce type signalé dans la région de Moscou depuis le début de l’offensive en Ukraine, en février 2022. Plusieurs attaques de drones ont touché d’autres régions russes, parfois très loin de la frontière ukrainienne.

13h06

Paris fera des « mises au point très fermes » à l’ambassadeur de Chine

Le ministère français des Affaires étrangères recevra lundi l’ambassadeur de Chine en France. Ce sera l’occasion de « mises au point très fermes » après ses déclarations sur la souveraineté des anciens pays du bloc soviétique, a-t-il indiqué à l’AFP. « Cet entretien était prévu » avant les déclarations de l’ambassadeur vendredi. « On va faire passer les bons messages », a-t-on précisé au ministère.

12h47

La situation sur le terrain en carte


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

12h23

La boue dans les tranchées empêche les opérations offensives


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

11h49

Moscou exprime sa « grave préoccupation » sur les tensions entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie

Moscou a exprimé lundi sa « grave préoccupation » au sujet des nouvelles tensions entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie après que Bakou a annoncé la veille avoir installé un premier checkpoint à l’entrée du corridor de Latchine, seul axe routier reliant Erevan à la région disputée du Nagorny Karabakh.

« Nous exprimons notre grave préoccupation quant à la situation », a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. « Nous appelons les parties à revenir immédiatement aux accords existants », parrainés en 2020 par la Russie, a-t-il ajouté.

11h27

Le patron de Wagner ordonne de ne plus faire de prisonniers

«Tous les tuer » : le patron du groupe paramilitaire russe Wagner a affirmé que ses troupes ne feraient plus de prisonniers ukrainiens, en réaction à ce qu’il présente comme l’exécution d’un de ses hommes par les forces de Kiev.

« On ne sait pas comment s’appelait notre gars blessé qui a été abattu par de misérables Ukrainiens. Mais on va tuer tous ceux qui sont sur le champ de bataille. On ne fera plus de prisonniers », a lancé dimanche Evguéni Prigojine dans un message audio publié sur Telegram par son service de presse.

Il réagissait à un autre enregistrement audio publié sur un compte Telegram soutenant Wagner et présenté comme une conversation entre des militaires ukrainiens ordonnant l’exécution d’un combattant du groupe paramilitaire fait prisonnier.

10h54

Les populations des régions occupées vont être contraintes à accepter les passeports russes

Selon le ministère de la Défense britannique, « il est presque certain que les autorités des régions occupées de l’Ukraine contraignent la population à accepter les passeports de la Fédération de Russie. »

« Les habitants de Kherson ont été avertis que ceux qui n’auront pas accepté un passeport russe d’ici le 1er juin 2023 seront "déportés" et leurs biens saisis. La Russie utilise les passeports comme outil de "russification" des zones occupées, comme elle l’a fait à Donetsk et à Louhansk avant l’invasion de février 2022 », expliquent encore les services britanniques. D’après eux, « la Russie cherche probablement à accélérer l’intégration des régions occupées de l’Ukraine dans la bureaucratie de la Fédération de Russie afin de présenter l’invasion comme un succès, en particulier à l’approche des élections présidentielles de 2024. »

10h36

Visite à Bakhmout

Le commandant des forces terrestres ukrainiennes, Oleksandr Syrskyi, visite les unités militaires situées le long de la ligne de défense de Bakhmout, rapportent les médias ukrainiens. Hier, Zelensky a déclaré que l’Ukraine n’abandonnerait pas Bakhmout, car sinon la Russie « aurait l’occasion de s’emparer d’une plus grande partie de nos terres. »


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Sujets liés