20 Minutes : Actualités et infos en direct
batailleKiev refuse d’abandonner Bakhmout face à l’offensive russe

Guerre en Ukraine : Kiev va « renforcer » ses positions à Bakhmout face à l’offensive russe

batailleLes troupes russes ont progressé ces dernières semaines au nord et au sud de la ville, coupant trois des quatre routes d’approvisionnement ukrainiennes
Soldats ukrainiens dans une tranchée sous les bombardements russes sur la ligne de front près de Bakhmout, région de Donetsk, Ukraine, dimanche 5 mars 2023.
Soldats ukrainiens dans une tranchée sous les bombardements russes sur la ligne de front près de Bakhmout, région de Donetsk, Ukraine, dimanche 5 mars 2023. - LIBKOS/AP/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Les combats continuent. Il n’est pas question pour l’Ukraine d’abandonner Bakhmout aux Russes après des mois de bataille acharnés et sanglants dans cette ville de l’Est du pays. L’armée ukrainienne a ainsi annoncé lundi son intention de « renforcer » ses positions réfutant les spéculations sur un retrait face aux troupes russes qui tentent d’encercler cette ville symbole.

Cette annonce intervient au moment où le patron du groupe paramilitaire russe Wagner, Evguéni Prigojine, s’est une nouvelle fois plaint d’un manque de munitions pour ses hommes, en première ligne dans cette bataille qui dure depuis l’été dernier.


Loin de reculer, alors que les rumeurs d’un retrait vont bon train depuis une semaine, les commandants en chef de forces armées ukrainiennes « se sont prononcés en faveur de la poursuite de l’opération défensive et d’un renforcement de nos positions à Bakhmout » lors d’une réunion lundi avec le chef de l’Etat Volodymyr Zelensky, a indiqué la présidence ukrainienne.

Le centre de réflexion américain Institut pour l’étude de la guerre (ISW), avait pour sa part estimé dimanche soir que l’armée ukrainienne était « vraisemblablement en train d’effectuer une retraite tactique d’ampleur limitée » à Bakhmout.

Symbole d’une lutte coûteuse

Ville de quelque 70.000 habitants avant la guerre, Bakhmout est devenue, du fait de la longueur de la bataille et des lourdes pertes engrangées par les deux camps, le symbole de la lutte entre Russes et Ukrainiens pour le contrôle de la région industrielle du Donbass.

Les troupes russes ont progressé ces dernières semaines au nord et au sud de la ville, coupant trois des quatre routes d’approvisionnement ukrainiennes et ne laissant plus que celle menant plus à l’ouest vers Tchassiv Iar comme voie de sortie. Malgré la menace d’un encerclement et l’importance stratégique limitée de la ville, les Ukrainiens continuent de défendre avec acharnement Bakhmout, où le président Zelensky s’était rendu en décembre et juré de tenir « aussi longtemps que possible ».


notre dossier sur la guerre en ukraine

Alors que certains analystes s’interrogent sur l’intérêt pour les Ukrainiens de s’accrocher à cette ville aujourd’hui dévastée, l’ISW a estimé dans une note que la défense de Bakhmout restait « stratégiquement sensée », car elle « continue d’épuiser les effectifs et les équipements russes ».

Sujets liés