20 Minutes : Actualités et infos en direct
récap'Ramstein à la rescousse au 321e jour de guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Wagner encense l’armée ukrainienne et Ramstein va livrer de nouvelles armes

récap'« 20 Minutes » fait le point pour vous tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine
Des soldats ukrainiens dans un Humvee à Bakhmout, région de Donetsk, Ukraine, le 21 décembre 2022.
Des soldats ukrainiens dans un Humvee à Bakhmout, région de Donetsk, Ukraine, le 21 décembre 2022.  - Libkos/AP/SIPA / SIPA
Marion Pignot

M.P. avec AFP

L'essentiel

  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, 20 Minutes vous propose son point récap' sur le conflit diplomatique russo-ukrainien devenu une guerre qui fait chaque jour des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce mardi, au 321e jour du conflit, l’UE et l’Otan ont promis de fournir aux Ukrainiens tous les moyens militaires nécessaires pour défendre leur patrie et des discussions sont prévues « la semaine prochaine » sur les types d’armes qui peuvent être fournies, ont annoncé les dirigeants des deux organisations.

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en Ukraine ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous :

L’actu du jour

La ministre allemande des Affaires étrangères s’est rendue mardi à Kharkiv, dans le nord-est de l’Ukraine, la première visite d’un haut représentant occidental dans cette ville proche de la frontière russe et très éprouvée par la guerre, a indiqué son ministère. Invitée par son homologue « et ami » Dmytro Koubela, Annalena Baerbock a déclaré que la population ukrainienne pouvait « compter sur notre solidarité et notre soutien » concernant l’approvisionnement en générateurs, transformateurs, combustibles ou couvertures pour survivre à l’hiver glacial, selon des propos tenus à Kharkiv, deuxième ville du pays, et transmis par le ministère allemand.

« Cette ville est le symbole de la folie absolue de la guerre d’agression russe en Ukraine et de la souffrance infinie à laquelle les gens, tout particulièrement ici dans l’est du pays, sont confrontés chaque jour », a déclaré la ministre. Sa visite a été rendue publique alors qu’elle se trouvait déjà dans le train du retour, pour des raisons de sécurité.

La phrase du jour

« Soyons honnêtes, […] l’armée ukrainienne se bat avec bravoure pour Bakhmout et Soledar. Des combats très durs et sanglants sont en cours dans la banlieue ouest de Soledar. » »

Tels sont les mots de Evguéni Prigojine, cité sur Telegram par son service de presse, prononcé alors que des combats acharnés sont en cours dans les faubourgs de Soledar, ville de l’est de l’Ukraine proche de celle de Bakhmout, le point le plus chaud du front. Le chef du groupe paramilitaire russe Wagner a ajouté : « Les forces armées ukrainiennes défendent avec honneur le territoire de Soledar. Les affirmations faisant état de désertions massives dans ses rangs ne correspondent pas à la réalité. »

Le chiffre du jour

2,3. C’est en pourcentage du PIB le déficit public russe en 2022, un niveau relativement faible mais en hausse notamment due à une augmentation des dépenses liées à la Défense. En 2022, « le déficit budgétaire s’élevait à 3.300 milliards de roubles, soit 2,3 % du PIB », a indiqué mardi le ministre russe des Finances, Anton Silouanov. Il est ainsi légèrement plus élevé que l’objectif fixé ces derniers mois par les dirigeants russes, à 2 % du PIB. En 2021, le déficit budgétaire s’était élevé à seulement 0,8 % du PIB, selon le ministère des Finances.

La tendance du jour

L’UE et l’Otan ont promis de fournir aux Ukrainiens tous les moyens militaires nécessaires pour défendre leur patrie, ont annoncé les dirigeants des deux organisations. « Des discussions sont prévues la semaine prochaine avec les Ukrainiens pour voir quels types d’armes sont nécessaires et qui, parmi les alliés, est en mesure de les fournir », a précisé le secrétaire général de l’Alliance Jens Stoltenberg après la signature d’une déclaration conjointe avec les présidents des institutions de l’Union européenne.

Ces discussions se dérouleront dans le cadre du groupe de Ramstein (le groupe de contact sur la défense de l’Ukraine) créé par les Etats-Unis, a-t-il précisé. La réunion à laquelle assistera le ministre ukrainien de la Défense sera organisée en Allemagne, a-t-on précisé à l’Otan.



« L’Ukraine doit recevoir tout le matériel militaire dont elle a besoin et qu’elle peut utiliser pour défendre son territoire », a soutenu la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. Les Européens ont été les premiers à fournir des équipements militaires à l’Ukraine peu après le début du conflit, a rappelé pour sa part le président du Conseil européen Charles Michel. « Le soutien militaire doit se poursuivre pour assurer que l’Ukraine puisse se défendre », a affirmé le représentant des Etats membre

Dans leur déclaration conjointe, l’UE et l’Otan se sont engagées à porter leur partenariat « à un niveau supérieur » et à mobiliser « l’ensemble des instruments combinés à notre disposition, qu’ils soient politiques, économiques ou militaires, pour poursuivre nos objectifs communs ».

Sujets liés