20 Minutes : Actualités et infos en direct
LIVEGuerre en Ukraine : L’armée russe a frappé Kherson « à plus de 16 reprises » ce jeudi, affirme Volodymyr Zelensky...
live

Terminé

Guerre en Ukraine : L’armée russe a frappé Kherson « à plus de 16 reprises » ce jeudi, affirme Volodymyr Zelensky...

LIVERetrouvez les dernières informations sur le conflit en ce jeudi 15 décembre 2022
Cette photo prise et publiée par le service de presse présidentiel ukrainien le 6 décembre 2022 montre le président ukrainien Volodymyr Zelensky (à droite) s'adressant à un soldat ukrainien blessé dans un hôpital lors de sa visite dans la région de Kharkiv au milieu de l'invasion russe de l'Ukraine.
Cette photo prise et publiée par le service de presse présidentiel ukrainien le 6 décembre 2022 montre le président ukrainien Volodymyr Zelensky (à droite) s'adressant à un soldat ukrainien blessé dans un hôpital lors de sa visite dans la région de Kharkiv au milieu de l'invasion russe de l'Ukraine.  - AFP / UKRAINIAN PRESIDENTIAL PRESS SER
X.M, C.d.S et D.R.

X.M, C.d.S et D.R.

L’ESSENTIEL

  • L’Ukraine a affirmé mercredi avoir détruit la totalité d’un essaim de 13 drones de fabrication iranienne lancés au petit matin par la Russie contre Kiev, dernière attaque en date de Moscou qui cherche à anéantir systématiquement les infrastructures énergétiques.
  • Selon des médias américains citant des responsables non identifiés, les Etats-Unis sont finalement prêts à fournir à l’armée ukrainienne une batterie de missiles Patriot. L’accord définitif pourrait être annoncé dès cette semaine, a précisé CNN, une fois que le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin, l’aura entériné et l’aura transmis à la Maison-Blanche pour un ultime feu vert.
  • Le Kremlin a balayé l’idée d’une trêve de Noël ou du Nouvel An sur le terrain, jurant encore une fois de poursuivre les combats.

A VOIR

A LIRE AUSSI



C'est la fin de ce live

Merci de nous avoir suivis ce jeudi pour connaître toutes les dernières informations sur la guerre en Ukraine. Rendez-vous sur notre site et nos réseaux sociaux pour en savoir plus.

22h19

L’armée russe a frappé Kherson « à plus de 16 reprises » ce jeudi, affirme Volodymyr Zelensky

L’armée russe a frappé Kherson ce jeudi « à plus de 16 reprises », a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky, alors que la ville, libérée par Kiev le 11 novembre, est soumise à de violents bombardements qui ont privé la ville d’électricité.

« Rien que depuis le début de cette journée, la Russie a bombardé Kherson à plus de 16 reprises ! Seulement en une journée ! », a-t-il fustigé dans son allocution quotidienne sur les réseaux sociaux, déplorant également des « attaques russes brutales » dans le Donbass (est) et dans la région de Kharkiv (nord-est).

21h04

L’UE adopte de nouvelles sanctions contre la Russie

Les 27 Etats membres de l’UE se sont entendus jeudi soir pour adopter de nouvelles sanctions contre la Russie, en réponse à la guerre engagée par Moscou en Ukraine, ont indiqué à l’AFP plusieurs sources diplomatiques.

La Commission européenne avait présenté le 7 décembre ce nouveau paquet de sanctions, proposant d’ajouter près de 200 individus et entités sur la liste noire de l’UE, dont les forces armées de Russie et trois banques du pays.

20h38

Rembobinons

Avant de nous quitter, voici un petit récap' de la journée.


20h24

Un pull pour sauver l’Ukraine

Le média Kyiv Independant et la plateforme Saint-Javelin, active depuis le début de la guerre pour collecter des dons à destination de l’Ukraine via le merchandising, se sont associées pour sortir une collection de vêtements autour de la marque du journal et du personnage de l’archange Michel, symbole de Kiev.


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

19h53

Le système antiaérien Patriot, une aide cruciale mais limitée pour l’Ukraine

Les Etats-Unis devraient annoncer qu’ils vont doter l’Ukraine de batteries Patriot pour renforcer la défense antiaérienne du pays au moment où la Russie bombarde ses infrastructures. Avec cette décision, le gouvernement américain fera savoir haut et fort à la Russie et à ses alliés européens qu’il est prêt à soutenir Kiev avec son armement le plus avancé, même si cet équipement n’est pas la panacée.

Les Patriot sont « loin d’être la solution miracle » contre les missiles volant à basse altitude et les bombes larguées par drones que les forces russes utilisent pour viser systématiquement les infrastructures ukrainiennes, souligne Ian Williams, du Center for Strategic and International Studies (CSIS) à Washington. Mais ils vont ajouter une couche de protection à la défense antiaérienne de l’Ukraine que les alliés sont en train de bâtir, et ils seront utiles pour contrer les missiles balistiques de courte portée iraniens que les Occidentaux soupçonnent la Russie de vouloir acquérir, précise-t-il. « Avoir une défense sol-air multi-couches aide quand on est confronté à ce genre de frappes aériennes complexes », dit-il.

18h56

Le commandant en chef de l’armée dit s’attendre à une nouvelle attaque russe sur Kiev début 2023

Le commandant en chef de l’armée ukrainienne, Valéry Zaloujny, a dit jeudi s’attendre à une nouvelle attaque russe sur Kiev dans les tout premiers mois de 2023, alors que les combats se concentrent depuis plusieurs mois dans l’Est et le Sud de l’Ukraine. « Une tâche stratégique très importante pour nous est de créer des réserves et de se préparer à la guerre, qui peut avoir lieu en février, au mieux en mars, et dans le pire des cas fin janvier », a affirmé Valéry Zaloujny dans un entretien à l’hebdomadaire britannique The Economist. « Je ne doute pas qu’ils tenteront une nouvelle fois de prendre Kiev », a-t-il appuyé.

18h15

Le ministre finlandais de la Défense prend deux mois de congé paternité

Instant carnet rose. Le parti du ministre finlandais de la Défense a salué jeudi sa décision de prendre un congé paternité de deux mois en pleine procédure d’adhésion de la Finlande à l’Otan. « Nous soutenons fièrement la décision d’Antti Kaikkonen », a déclaré la ministre des Finances et cheffe du parti du Centre, Annika Saarikko, membre de la coalition au pouvoir à Helsinki.

Antti Kaikkonen a annoncé mardi sa décision d’être absent de ses fonctions du 6 janvier à début février pour s’occuper de son deuxième enfant, né en juillet. « Les enfants sont encore petits, et je veux m’en souvenir autrement que sur des photos », a-t-il dit sur Twitter.

18h01

Varsovie lève ses réserves sur l’aide à l’Ukraine

La Pologne a levé jeudi ses réserves sur un compromis européen englobant une aide macrofinancière de 18 milliards d’euros pour l’Ukraine après un vibrant appel du président Volodymyr Zelensky pendant un sommet européen, a-t-on appris de sources diplomatiques.

« Les Polonais ont agréé les quatre points du compromis », qui inclut l’aide à l’Ukraine, ont annoncé plusieurs délégations. « Ils doivent confirmer cet accord par procédure écrite, comme les autres Etats membres », a précisé un diplomate.

En amont de ce sommet réunissant à Bruxelles les chefs d’Etat et de gouvernement européens, Varsovie refusait de donner son aval à un compromis trouvé lundi par les ambassadeurs des Vingt-Sept pour lever le blocage exercé jusqu’alors par la Hongrie.

17h54

« God bless Ukraine »


L'archevêque de Cantorbéry Justin Welby écrit un message sur un mur à côté d'un pont détruit dans la ville d'Irpin, au nord-ouest de Kiev, le 2 décembre 2022
L'archevêque de Cantorbéry Justin Welby écrit un message sur un mur à côté d'un pont détruit dans la ville d'Irpin, au nord-ouest de Kiev, le 2 décembre 2022 - Dimitar DILKOFF / AFP

L'archevêque de Cantorbéry Justin Welby marche sur un sentier de fortune pour traverser une rivière à côté d'un pont détruit dans la ville d'Irpin, au nord-ouest de Kiev, le 2 décembre 2022.
L'archevêque de Cantorbéry Justin Welby marche sur un sentier de fortune pour traverser une rivière à côté d'un pont détruit dans la ville d'Irpin, au nord-ouest de Kiev, le 2 décembre 2022. - Dimitar DILKOFF / AFP

17h40

Rosatom annonce un arbitrage favorable dans son litige en Finlande

Le géant russe de l’énergie atomique Rosatom s’est félicité jeudi d’un arbitrage international en sa faveur dans le litige qui l’oppose à son ex-partenaire finlandais, qui avait annoncé résilier unilatéralement un contrat pour la construction d’une centrale nucléaire en Finlande.

La société finlandaise Fennovoima avait décidé le 2 mai, quelques semaines après le début de l’intervention militaire russe en Ukraine, de résilier le contrat de construction de la centrale nucléaire Hanhikivi-1 avec Rosatom.

Selon l’entreprise russe, le Conseil d’examen des différends (DRB), une structure d’arbitrage chargée de trancher des contentieux économiques internationaux, a jugé « illégale » la « résiliation du contrat » qui lie Rosatom et Fennovoima, dont le géant russe est actionnaire minoritaire à 34 %.

17h25

L’économie française attendue dans le rouge au quatrième trimestre

Le produit intérieur brut (PIB) de la France devrait se contracter de 0,2 % au quatrième trimestre, pénalisé notamment par une consommation des ménages en berne dans un contexte de forte inflation qui atteindra un pic à 7 % sur un an début 2023, a indiqué jeudi l’Insee.

Alors qu’elle était jusqu’ici vue atone en fin d’année, l’activité économique devrait échapper à la récession, définie comme deux trimestres consécutifs dans le rouge, grâce à un léger rebond attendu du produit intérieur brut (PIB), de 0,1 % au premier trimestre de 2023 puis de 0,3 % au deuxième.

En ce qui concerne 2022, « il s’agirait au quatrième trimestre d’un fléchissement mais pas d’une rupture », selon Julien Pouget, chef du département de la conjoncture de l’Insee. C’est « un rhume passager dont en général on se remet », a-t-il illustré jeudi à l’occasion d’une conférence de presse.

17h13

14 millions de tonnes de céréales ukrainiennes exportées selon l’ONU

Plus de 14 millions de tonnes de céréales ont pu être exportées jusqu’à présent depuis les ports ukrainiens grâce à l’Initiative de la mer Noire, a indiqué jeudi une haute responsable de l’ONU en charge des discussions. Lors d’une conférence de presse à Genève, la secrétaire générale de la Cnuced, Rebeca Grynspan, a souligné l’impact de cet accord entre l’Ukraine et la Russie qui a permis de réduire depuis sept mois consécutifs les prix mondiaux des produits alimentaires.

« Nous avons dépassé les 14 millions de tonnes (…) qui ont été distribuées grâce à l’Initiative de mer Noire en faveur des céréales », a-t-elle dit, soulignant qu’il s’agissait de volumes « très importants pour le marché ». L’accord dit de la mer Noire, signé le 22 juillet pour 120 jours par l’ONU, l’Ukraine, la Russie et la Turquie, a permis de soulager la crise alimentaire mondiale provoquée par la guerre, et a été reconduit pour quatre mois.

16h54

Le chef de la police polonaise hospitalisé suite à l’explosion d’un cadeau venant d’Ukraine

Le chef de la police polonaise, Jaroslaw Szymczyk, a été hospitalisé pour blessures mineures causées par l’explosion d’un cadeau reçu de la part d’un haut responsable ukrainien, a indiqué jeudi le ministère polonais de l’Intérieur. « Hier à 7h50, une explosion a eu lieu dans une pièce adjacente du bureau du chef de la police », selon un communiqué officiel.

« L’un des cadeaux que le commandant de la police a reçus lors de sa visite de travail en Ukraine, les 11 et 12 décembre, a explosé », ajoute ce texte. Jaroslaw Szymczyk avait rencontré des responsables de la police et des services des situations d’urgence ukrainiennes, au cours de cette visite, et « le cadeau était celui de l’un des chefs des services ukrainiens », a précisé le ministère. « La partie polonaise a demandé à la partie ukrainienne de lui présenter des explications », indique le ministère.

16h41

Washington impose des sanctions financières à l’un des hommes les plus riches de Russie

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi imposer des sanctions financières contre Vladimir Potanine, ancien vice-Premier ministre de Vladimir Poutine et l’un des hommes les plus riches de Russie, ainsi qu’à l’encontre de dizaines de responsables russes du gouvernement et d’entreprises du secteur financier.

La banque Rosbank, achetée par Vladimir Potanine cette année, est ainsi ciblée en premier lieu par ces sanctions, ainsi que d’autres établissements. « Nous continuons à renforcer l’isolement de la Russie par rapport aux marchés mondiaux », a déclaré le sous-secrétaire américain au terrorisme et au renseignement financier, Brian Nelson, cité dans le communiqué du département américain au Trésor.

16h25

Les remèdes des Banques centrales face à l’inflation effraient les marchés

Les marchés boursiers chutaient jeudi après les décisions des banques centrales annoncées ces 24 dernières heures, toutes insistant sur la poursuite de la lutte contre l’inflation malgré l’ombre toujours plus pressante de la récession. Les places européennes se repliaient très fortement : Paris lâchait 3,10 %, Francfort 3,07 % et Milan 2,95 % vers 16h55. Londres reculait plus modestement (-0,95 %).

Plongeant de 3 %, l’indice paneuropéen Eurostoxx 50 se dirigeait vers sa pire séance depuis début juin. Wall Street enchaînait aussi dans le rouge après des indicateurs décevants : le Dow Jones reculait de 1,74 %, le S&P 500 1,84 %, le Nasdaq de 2,06 %.

Dernière d’une longue série, la Banque centrale européenne n’a pas innové par rapport aux autres banques centrales et a continué d’augmenter ses taux directeurs mais de manière plus modeste que lors de ses précédentes réunions (0,5 point de pourcentage).

16h10

Le Kosovo présente sa demande de candidature à l’UE

Le Premier ministre du Kosovo Albin Kurti a remis jeudi à Prague la demande officielle de son pays d’obtention du statut de candidat à l’adhésion à l’Union européenne, lançant ainsi formellement un processus laborieux compliqué par les relations conflictuelles entre Pristina et Belgrade.

Albin Kurti a remis la demande à Mikulas Bek, ministre tchèque des Affaires européennes, dont le pays assure la présidence tournante de l’UE. « C’est un jour historique pour le peuple du Kosovo et un grand jour pour la démocratie en Europe », a déclaré Albin Kurti à la presse. « La lettre dont je suis porteur contient les espoirs et les rêves de nos citoyens qui ont travaillé si dur pour arriver à ce jour », a-t-il ajouté.

15h50

Téhéran critique les nouvelles sanctions de l’UE

L’UE a sanctionné huit fabricants de drones et des commandants de l’armée de l’air iraniens, que les 27 pays européens accusent d’être impliqués dans la fourniture de drones à la Russie pour sa guerre en Ukraine.

Téhéran a soutenu cependant qu’il n’avait envoyé aucune arme à la Russie pour être utilisée dans le conflit. La « position fondamentale de l’Iran dans la crise ukrainienne est de soutenir l’intégrité territoriale de l’Ukraine et la nécessité de mettre fin au conflit par des solutions politiques », note le communiqué, ajoutant « comme cela a été souligné à plusieurs reprises par les autorités, nous n’avons fourni aucun drone pour être utilisé dans la guerre d’Ukraine ».

15h33

Une artiste russe jugée pour des étiquettes de prix dénonçant la guerre

Elle risque dix ans de prison : le procès d’une artiste russe, Alexandra Skotchilenko, arrêtée pour avoir remplacé des étiquettes dans un supermarché par des messages contre l’offensive en Ukraine, s’est ouvert jeudi à Saint-Pétersbourg. Plusieurs médias indépendants russes ont publié des images montrant Alexandra Skotchilenko faire un grand sourire en entrant dans la salle d’audience menottée et escortée par deux policiers, sous les applaudissements de personnes venues la soutenir.

La jeune femme de 32 ans est poursuivie pour « diffusion de fausses informations » sur l’armée russe avec incitation « à la haine politique », un chef d’accusation introduit après le début de l’attaque en Ukraine et passible de dix ans de prison. Selon l’accusation, il lui est reproché d’avoir « placé des bouts de papier contenant des informations délibérément fausses » sur des « étiquettes de prix » lors d’une action antiguerre le 31 mars dans un supermarché de Saint-Pétersbourg (nord-ouest).

Elle avait été ensuite arrêtée lors d’une perquisition à son domicile, le 11 avril. Jeudi, à l’audience, le procureur, cité par le média indépendant Mediazona, a affirmé que ces « fausses » étiquettes de prix relayaient notamment des estimations du nombre de soldats russes tués en Ukraine au début de l’offensive, ou du nombre de victimes civiles d’un bombardement sur un théâtre lors du siège de la ville ukrainienne de Marioupol.

15h15

La Douma enchaîne les lois

La Douma, chambre basse du Parlement russe, « est en train de voter un éventail de lois liées à la guerre qui mérite notre attention », note la chercheuse spécialiste des régimes post-soviétique Anna Colin-Lebedev. Une partie de ces nouvelles lois permettra de « lutter contre les partisans ou saboteurs anti-pouvoir à l’intérieur de la Russie », l’autre de « dépénaliser et justifier tout crime commis par les forces russes ou pro-russes dans les territoires que la Russie veut annexer ».

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Sujets liés