Guerre en Ukraine : Kiev subit une nouvelle salve de frappes russes, Poutine s’est rendu en Crimée

recap' « 20 Minutes » fait le point pour vous tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine

O.O avec AFP
Un immeuble d'habitation est en ruines après un tir de roquette russe, dans le district de Chuhuiv, région de Kharkiv, au nord-est de l'Ukraine.
Un immeuble d'habitation est en ruines après un tir de roquette russe, dans le district de Chuhuiv, région de Kharkiv, au nord-est de l'Ukraine. — Credit:Vyacheslav Madiyevskyy/
  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, 20 Minutes vous propose son point récap' sur le conflit diplomatique russo-ukrainien devenu une guerre qui fait chaque jour des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce lundi, l’Ukraine subit des nouvelles frappes fournies des Russes sur leurs infrastructures énergétiques, tandis que Vladimir Poutine a roulé en voiture sur le pont de Crimée, sa première visite dans la péninsule annexée depuis le début de la guerre.

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en Ukraine ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous :

L’info du jour

L’Ukraine a subi ce lundi une nouvelle salve de missiles russes, qui ont entraîné de nouvelles coupures de courant et d’eau. Les habitants se sont mis aux abris après avoir entendu les sirènes antiaériennes dans l’ensemble du pays pour la « huitième attaque massive » de Moscou depuis le début du conflit.

Après la levée des alertes, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a assuré que l’armée avait réussi à « abattre la plupart des missiles » russes. Selon l’armée de l’air ukrainienne, plus de 60 sur 70 missiles tirés par Moscou ont été détruits en vol. L’essentiel de la population dispose de l’électricité seulement quelques par jour depuis que les Russes ont intensifié leurs attaques cet automne, après une série de revers militaires.

Côté russe, le Kremlin a déploré ce lundi des frappes ukrainiennes sur deux bases militaires aériennes. Les drones d’attaque de Kiev auraient tué trois militaires, selon les autorités russes.

La phrase du jour

Chers décideurs politiques, experts, médias et universitaires étrangers. Je sais que certains d’entre vous ont du mal à imaginer une victoire ukrainienne, mais nous sommes sur la voie de celle-ci. Il vaut mieux se préparer dès maintenant à une défaite russe, au lieu d’essayer d’expliquer pourquoi l’Ukraine ne peut ou ne doit pas gagner »

Les mots sont signés Dmytro Kuleba. Le chef de la diplomatie ukrainienne a tweeté cette déclaration alors que l’Ukraine est à nouveau victime de frappes russes. Depuis le début du conflit, le ministre des Affaires étrangères, à la manière de son président Volodymyr Zelensky, n’hésite pas à communiquer régulièrement pour rappeler à ses alliés de maintenir leur soutien appuyé à l’Ukraine jusqu’à la victoire totale de son peuple.

Le chiffre du jour

60. Comme le nombre d’avions de combat abattus par la Russie en Ukraine depuis le début du conflit. Selon le ministère britannique de la Défense, les pertes du Kremlin ont été significatives la semaine dernière. Deux avions (un Su-24M et un Su-25) ont été perdus ces derniers jours. Conséquence : les sorties aériennes de l’armée de l’air russe sont limitées et la fréquence des opérations ne devrait pas augmenter à nouveau dans les prochaines semaines.


La tendance

C’est l’image du jour. Vladimir Poutine a roulé sur le pont de Crimée qui avait été partiellement détruit en octobre. C’est sa première visite dans la péninsule annexée en 2014 depuis le début de la guerre en Ukraine.


Les chaînes de télévision russes ont diffusé des images de leur chef d’Etat au volant d’une voiture, affirmant qu’il se trouvait sur ce pont reliant la péninsule ukrainienne au territoire russe. Le viaduc avait été endommagé en octobre par une puissante explosion attribuée par les autorités russes aux forces ukrainiennes.