Guerre en Ukraine : Zelensky s’attend à une nouvelle attaque russe, 40 % des foyers à Kiev toujours privés de courant

recap' « 20 Minutes » fait le point pour vous tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine

O.O avec AFP
Des habitants se réchauffent et chargent leurs appareils électroniques dans une tente installée à cet effet, dans les rues de Kiev.
Des habitants se réchauffent et chargent leurs appareils électroniques dans une tente installée à cet effet, dans les rues de Kiev. — Evgeniy Maloletka/AP/SIPA
  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, 20 Minutes vous propose son point récap' sur le conflit diplomatique russo-ukrainien devenu une guerre qui fait chaque jour des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce lundi, l’armée ukrainienne est en alerte après avoir repéré plusieurs navires de combat russes en mer Noire. Dans la région de Kiev, près de 40 % de la population est toujours privée d’électricité.

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en Ukraine ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous :

L’info du jour

L’armée ukrainienne est en alerte. Après une première vague de bombardements sur les infrastructures qui ont provoqué des coupures massives d’eau et d’électricité, les Ukrainiens s’attendent à une nouvelle attaque de la Russie.

Un porte missile russe a été aperçu par la marine ukrainienne en mer Noire. Dix autres navires de combat russes se trouvent actuellement en mer Noire, au large de l’Ukraine, ainsi que plusieurs autres en mer d’Azov et en mer Méditerranée, pour un total de 76 ogives pouvant être tirées.

« Nos forces de défense se préparent. Tout l’Etat se prépare. Nous élaborons tous les scénarios », a estimé Volodymyr Zelensky lors d’une prise de parole dimanche, en contact permanent avec ses partenaires occidentaux.

La phrase du jour

Les violences et crimes sexuels font partie de l’arsenal russe ».

Olena Zelenska a tenu ces propos lors d’une conférence à Londres. La Première dame ukrainienne estime que l’armée russe use de crimes sexuels pour « humilier » les Ukrainiens et appelle les dirigeants mondiaux à une « réponse globale » face à ce fléau.

Les violences sexuelles sont « la façon la plus cruelle, la plus animale de prouver une domination », a appuyé Olena Zelenska. « En ce moment, le bureau du procureur enquête sur plus de 100 » cas de crimes sexuels présumés, a affirmé l’épouse du président Volodymyr Zelensky.

Le chiffre du jour

40 %. Comme le nombre de foyers privés de courant dans la région de Kiev, selon son gouverneur Oleksiï Kouleba. Selon l’opérateur national Ukrenergo, le pays fait encore face lundi à un déficit d’électricité concernant 27 % des foyers et des coupures d’urgence sont toujours en vigueur sur tout le territoire.

Après les frappes de l’armée russe mercredi dernier sur les infrastructures ukrainiennes, des millions de civils s’étaient retrouvés sans électricité, alors que l’hiver s’installe dans le pays. L’armée ukrainienne a dit s’attendre ce lundi à une nouvelle salve de missiles russes, qui pourraient encore endommager un peu plus les installations. Ce qui entraînerait de nouvelles coupures d’électricités.

La tendance

Deuxième visite d’Etat en Amérique pour Emmanuel Macron, avec au cœur du programme, l’Ukraine. Le président français veut profiter de cette visite pour justifier sa stratégie diplomatique sur le conflit auprès de Joe Biden : un soutien sans faille à l’Ukraine, mais aussi un dialogue avec Moscou, pour que la guerre se termine « autour d’une table de négociations ».


Washington semble se rapprocher de cette position du « en même temps » prônée par le chef d’Etat français depuis que son chef d’état-major, le général Mark Milley, a évoqué une possible fenêtre d’opportunité pour des négociations.