Guerre en Ukraine : SpaceX n’a plus les moyens de financer le réseau Internet Starlink en Ukraine

Réseau Elon Musk a posé un point d'interrogation sur la continuité du réseau Starlink

20 Minutes avec AFP
— 
Elon Musk tire la sonnette d'alarme.
Elon Musk tire la sonnette d'alarme. — Jae C. Hong/AP/SIPA

Le nerf de la guerre. Elon Musk a prévenu vendredi que sa compagnie SpaceX n’avait plus les moyens de continuer à financer le réseau internet Starlink en Ukraine, lançant ainsi un appel de phares au gouvernement américain pour qu’il prenne le relais.

Depuis le début de la guerre, SpaceX a livré en Ukraine des milliers de terminaux qui permettent d’assurer une connexion à Internet grâce à une constellation de satellites formant le réseau Starlink. Quelque 25.000 terminaux ont ainsi été déployés dans le pays à date, selon Elon Musk.



Une facture approchant les 100 millions de dollars

Selon le patron de SpaceX, l’opération a déjà coûté 80 millions de dollars à la société et la facture devrait atteindre 100 millions d’ici à la fin de l’année. Vendredi, il a prévenu que l’entreprise spatiale « ne (pouvait) pas continuer à financer indéfiniment le système existant et envoyer des milliers de terminaux supplémentaires », jugeant la situation « pas raisonnable ».

Selon CNN, SpaceX a envoyé le mois dernier une lettre au Pentagone pour lui indiquer qu’il ne pouvait plus assumer les coûts du service en Ukraine. La société demandait au ministère américain de la Défense de prendre le relais du financement de l’utilisation de Starlink, dont le coût était estimé à 400 millions de dollars pour les 12 mois à venir.



« Elément essentiel » pour l'Ukraine, selon le vice-Premier ministre Mykhailo Fedorov, Starlink « est le seul système de communication qui continue à fonctionner sur le front, tous les autres sont morts », explique Elon Musk. « La Russie essaie activement de tuer Starlink », ajoute le milliardaire, en avertissant que le système « pourrait bien disparaître ».