Guerre en Ukraine : Kiev poursuit sa percée, Washington continue son aide

Récap' « 20 Minutes » fait le point pour vous tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine

20 Minutes avec AFP
— 
Un tank ukrainien, entre Izioum et Lyman.
Un tank ukrainien, entre Izioum et Lyman. — Francisco Seco/AP/SIPA
  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, 20 Minutes vous propose son point récap' sur le conflit diplomatique russo-ukrainien devenu une guerre qui fait chaque jour des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce mardi, la Russie a admis une percée ukrainienne dans le sud et le nord-est. Les troupes de Vladimir Poutine ont lâché du lest sur la rive occidentale du fleuve Dniepr, et ont abandonné la quasi-totalité de la rive orientale de la rivière Oskil, dernière zone de la région de Kharkiv qu’ils contrôlaient encore.

Vous avez raté les derniers événements sur les tensions en Ukraine ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous :

L’info du jour

Les forces russes perdent du terrain dans la région de Kharkiv mais aussi de Kherson, selon des cartes présentées par le ministère russe de la Défense. Elles ont quitté un grand nombre de localités, dont Doudtchany, sur la rive occidentale du fleuve Dnipro, sous la pression de la contre-offensive menée par l’Ukraine. Cela représente une avancée de 35 kilomètres en trois jours sur le front de Kherson, selon le journaliste Loup Bureau.

« L’armée progresse mais la tâche est encore immense », nuançait lundi Michel Goya, ancien colonel des troupes de marine, historien et stratégiste, pour 20 Minutes. L’arrivée de l’automne pourrait d’ailleurs « restreindre les possibilités de manœuvres », l’avancée des chars étant rendue compliquée par les conditions humides et pluvieuses.




La phrase du jour

A ce jour, plus de 200.000 personnes ont rejoint l’armée

Le ministre de la Défense russe, Sergeï Choïgou, a fait le point sur les effectifs alors qu’une mobilisation « partielle » a été annoncée le 21 septembre. Au total, 300.000 réservistes ont été appelés sous les drapeaux. Un rappeur russe de 27 ans a notamment choisi de s’y soustraire en se suicidant, expliquant dans une vidéo son refus de « tuer pour quelque idéal que ce soit ».



Le chiffre du jour

35 %. La Banque mondiale estime que le PIB de l’Ukraine a diminué de plus d’un tiers en raison de la guerre. L’institution évalue par ailleurs les besoins pour la reconstruction et la reprise économique à près de 350 milliards de dollars, soit « plus de 1,5 fois la taille de l’économie ukrainienne avant la guerre ». En sachant que ces besoins sont en constante augmentation.



La tendance du jour

Le président des Etats-Unis, Joe Biden, a assuré Volodymyr Zelensky de son soutien et annoncé une aide supplémentaire à hauteur de 625 millions de dollars. Elle comprendra des « (lance-roquettes) HIMARS, des systèmes d’artillerie et munitions, et des véhicules blindés ». Un appui qui devrait permettre à l’Ukraine de poursuivre son effort dans la région de Kherson et dans le nord-est du pays, pour continuer de gagner du terrain dans les territoires que la Russie revendique comme annexés.