Guerre en Ukraine : Kiev condamne la « détention illégale » du patron de la centrale de Zaporojie

Arrêté Igor Mourachov a été emmené vers une destination inconnue, les yeux bandés, selon Energoatom

20 Minutes avec AFP
— 
La centrale de Zaporojie est toujours sous le contrôle des forces russes.
La centrale de Zaporojie est toujours sous le contrôle des forces russes. — Sergei Malgavko/TASS/Sipa USA/SI

L’Ukraine a condamné samedi la « détention illégale » du directeur général de la centrale nucléaire de Zaporojie, Igor Mourachov, arrêté vendredi par la Russie selon l’opérateur nucléaire ukrainien Energoatom. Selon son patron, Petro Kotine, Igor Mourachov a été interpellé par une « patrouille russe » vers 15 heures alors qu’il se rendait depuis la centrale vers la ville d’Ernogodar, contrôlée par les Russes. Toujours selon lui, le véhicule transportant le directeur de la centrale a été stoppé et ce dernier a été extrait de la voiture puis « conduit, les yeux bandés, vers une destination inconnue ».



Dans un communiqué de Kiev, « le ministère des Affaires étrangères condamne dans les termes les plus forts la détention illégale » d’Igor Mourachov, directeur de la plus grande centrale nucléaire d’Europe, occupée depuis le 4 mars par les troupes russes et visée à de nombreuses reprises ces derniers mois par des bombardements dont Kiev et Moscou s’accusent mutuellement. « Ce crime est un nouvel acte de terrorisme d’État de la part de la Russie et représente une grave violation du droit international », a fustigé la diplomatie ukrainienne. « Nous appelons la communauté internationale, y compris l’ONU, l’AIEA et le G7 à prendre également des mesures décisives à cette fin », a ajouté le ministère.