Guerre en Ukraine : La Russie en difficulté sur le terrain, Poutine entérine l’annexion des régions occupées

RECAP' Ce vendredi 30 septembre, « 20 Minutes » fait le point pour vous, comme tous les soirs, sur l’avancée du conflit en Ukraine

Cécile De Sèze
Le président russe Vladimir Poutine a signé vendredi l'annexion de quatre territoires ukrainiens sous contrôle de Moscou
Le président russe Vladimir Poutine a signé vendredi l'annexion de quatre territoires ukrainiens sous contrôle de Moscou — Dmitry Astakhov/AP/SIPA
  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, 20 Minutes vous propose son point récap' sur le conflit diplomatique russo-ukrainien devenu une guerre qui fait chaque jour des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce vendredi, Vladimir Poutine a donné un discours pour entériner officiellement l’annexion des régions occupées de Kherson, Zaporojie, Donetsk et Lougansk.

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en Ukraine ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en somme nous ? La réponse ci-dessous :

L’info du jour

Les quatre régions occupées par la Russie et soumises à des « référendums », non reconnus par la communauté internationale, ont été officiellement annexées par Moscou. Vladimir Poutine, après un discours de près de 45 minutes, a signé les documents d’annexion aux côtés des dirigeants des régions d’Ukraine de Donetsk et Lougansk (est) et de celles occupées par les troupes russes de Zaporojie et de Kherson (sud).

Emmanuel Macron a « condamné fermement l’annexion illégale », comme les dirigeants des pays de l’UE ont publié ce vendredi une déclaration « rejetant » et « condamnant » cette « annexion illégale », accusant Moscou de mettre « la sécurité mondiale en danger ». L’Otan a de son côté dénoncé une annexion « illégitime ». Le Conseil de sécurité de l’ONU doit voter vendredi sur une résolution condamnant ces « référendums ».

La phrase du jour

L’Ukraine ne négociera pas avec la Russie tant que Poutine est le président de la Fédération de Russie. Nous négocierons avec le nouveau président »

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a martelé qu’il ne négociera pas avec la Russie tant que Vladimir Poutine est au pouvoir, peu après que le dirigeant russe a demandé à l’Ukraine de déposer les armes. « Nous adoptons une mesure décisive en signant la candidature de l’Ukraine en vue d’une adhésion accélérée à l’Otan », a-t-il aussi déclaré.

Le chiffre du jour

Des « centaines de kilos » de TNT. C’est ce à quoi équivalent les explosions sous-marines qui ont engendré ls quatre fuites touchant les gazoducs Nord Stream en mer Baltique, a indiqué un rapport officiel de la Suède et du Danemark remis aux Nations-Unies.

« La magnitude des explosions a été mesurée respectivement à 2,3 et 2,1 sur l’échelle de Richter, soit probablement l’équivalent d’une charge explosive de centaines de kilos », indiquent les deux pays scandinaves dans une communication au Conseil de sécurité de l’ONU.

La tendance

Les forces russes sont « partiellement encerclées » dans la ville de Lyman, important nœud ferroviaire dans l’est de l’Ukraine, a reconnu ce vendredi un haut responsable séparatiste. « A l’heure actuelle, Lyman est partiellement encerclée. La route de Svatové est sous notre contrôle, mais sous le feu périodiquement », a indiqué sur Telegram Denis Pouchiline, à la tête du bastion séparatiste de Donetsk.

« Nos gars se battent, nous reconstituons des réserves, nous devons tenir, mais l’ennemi a également lancé de sérieuses forces » dans la bataille, a-t-il poursuivi. « C’est une nouvelle très désagréable, mais nous devons regarder la situation avec sobriété et tirer les conclusions de nos erreurs », a-t-il ajouté.