Guerre en Ukraine : Vous avez de la famille en Russie et vous tentez de mettre en sécurité un proche ? Racontez-nous

VOUS TEMOIGNEZ Toutes les contributions seront bien entendu anonymisées

20 Minutes
— 
Des policiers montent la garde pendant un rassemblement non autorisé contre une mobilisation partielle annoncée par le président russe Vladimir Poutine, le 21 septembre 2022.
Des policiers montent la garde pendant un rassemblement non autorisé contre une mobilisation partielle annoncée par le président russe Vladimir Poutine, le 21 septembre 2022. — TASS

La mobilisation partielle décrétée mercredi par Vladimir Poutine en Russie pour gonfler les rangs qui se battent en Ukraine concerne dans un premier temps 300.000 réservistes. Mais beaucoup de citoyens russes ne semblent pas prêts à prendre les armes. Certaines personnes cherchent n’importe quel moyen pour éviter de se rendre au front, où l’armée russe recule depuis plusieurs semaines, et où le rude hiver ukrainien commence à pointer son nez.

Vous avez de la famille en Russie qui tente justement de trouver un moyen pour éviter d’être appelés sur le front ? Vous essayez vous-mêmes de faire rapatrier un proche afin qu’il ne soit pas obligé d’aller combattre ? Comment se passe leur quotidien depuis la mobilisation militaire ? Des personnes de votre connaissance ont décidé de ne plus soutenir l’offensive en Ukraine après cette annonce ? 

Vous pouvez témoigner de manière anonyme en remplissant le formulaire ci-dessous. Vos témoignages anonymes serviront à la rédaction d’un article. Merci d’avance.