Guerre en Ukraine : La Russie aurait perdu un tiers de ses forces terrestres, selon Londres

FRONT Alors que le conflit s’enlise en Ukraine, le moral des troupes russes serait au plus bas

20 Minutes avec agence
— 
Des soldats russes à Marioupol en Ukraine, effectuent des mission de reconnaissance le 19 avril 2022.
Des soldats russes à Marioupol en Ukraine, effectuent des mission de reconnaissance le 19 avril 2022. — Kommersant/SIPA

Selon le renseignement militaire britannique, la Russie aurait perdu environ un tiers de ses forces terrestres déployées en Ukraine depuis le début de la guerre, le 24 février dernier. Dimanche 15 mai, le bureau londonien de l’agence de presse Reuters a relayé les propos du ministère de la Défense, publiés sur Twitter, selon lesquels l'offensive russe dans le Donbass avait « perdu de son élan et pris un retard important ».

« La Russie n’a pas réussi à réaliser des gains territoriaux substantiels au cours du mois dernier » et il apparaît peu probable qu’elle « accélère considérablement son rythme de progression au cours des 30 prochains jours », précise le ministère britannique.



La Russie aurait perdu de nombreux drones

La destruction par les armes antiaériennes ukrainiennes de nombreux drones ennemis, « essentiels pour la connaissance tactique et la direction de l’artillerie », explique aussi en partie les difficultés des Russes sur le terrain, indique le ministère de la Défense britannique dans un tweet relayé par BFMTV. Début mars, des soldats russes avaient déjà dû rebrousser chemin après la destruction d’un barrage par les forces ukrainiennes, au nord de Kiev.

Selon une note publiée le 9 mai dernier par des analystes américains, le moral des troupes russes est au plus bas. D’après les témoignages dont ils ont eu connaissance, une vingtaine de soldats au moins ont été aperçus, dans la région de Zaporijia, en train de tirer sur leurs propres véhicules pour éviter d’aller au front.