Ukraine: Paris et Berlin appellent Poutine et Porochenko à faire respecter le cessez-le-feu

CONFLIT Vendredi 25 août, l'armée ukrainienne et les rebelles prorusses s'accusaient mutuellement vendredi d'avoir violé le dernier cessez-le-feu en date dans l'est de l'Ukraine, instauré à partir de minuit en vue de la rentrée scolaire...

20 Minutes avec AFP

— 

Des policiers des forces spéciales dans les rues de Kiev (Ukraine), en novembre 2016.
Des policiers des forces spéciales dans les rues de Kiev (Ukraine), en novembre 2016. — Efrem Lukatsky/AP/SIPA

Emmanuel Macron et la Chancelière Angela Merkel ont appelé lundi les présidents russe et ukrainien, Vladimir Poutine et Petro Porochenko, à faire respecter le cessez-le-feu dans l'est de l' Ukraine, où «la situation sécuritaire ne s'est pas améliorée significativement».

« Respecter les engagements »

«Nous appelons instamment le président Poutine et le président Porochenko à pleinement respecter leurs engagements, à endosser à nouveau publiquement le cessez-le-feu et à garantir que les instructions appropriées ont bien été adressées aux militaires et aux personnels déployés sur le terrain», demandent les deux dirigeants, selon un communiqué de l'Elysée.

Carte de localisation des zones et régions du conflit en Ukraine
Carte de localisation des zones et régions du conflit en Ukraine - AFP

Vendredi 25 août, l'armée ukrainienne et les rebelles prorusses s'accusaient mutuellement vendredi d'avoir violé le dernier cessez-le-feu en date dans l'est de l'Ukraine, instauré à partir de minuit en vue de la rentrée scolaire. «Un soldat de la République populaire de Donetsk (autoproclamée, ndlr) a été tué par un sniper ukrainien, devenant la première victime» depuis l'instauration de la dernière trêve, a indiqué l'agence de presse officielle des séparatistes.

L'armée ukrainienne a pour sa part affirmé que le cessez-le-feu avait été violé à peine deux minutes après son instauration à minuit, par des tirs rebelles sur le village de Talakivka dans la région de Donetsk. Un soldat ukrainien a également succombé vendredi peu après minuit à des blessures reçues plus tôt dans la semaine, avant l'entrée en vigueur du cessez-le-feu, a indiqué la même source.

Un cessez-le-feu pour la rentrée scolaire

Cette trêve, en vue de la rentrée des classes le 1er septembre, avait été décidée mercredi au cours d'une réunion du Groupe de contact pour l'Ukraine - composé de représentants de Kiev, de Moscou et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Elle avait été décidée après un appel en ce sens la veille des dirigeants russe, ukrainien, français et allemand à l'issue d'un entretien téléphonique.

Le conflit dans l'est de l'Ukraine a fait plus de 10.000 morts depuis avril 2014. Des accords de paix signés à Minsk en février 2015 ont conduit à la quasi fin des combats, mais des vagues de violence continuent d'éclater régulièrement le long de la ligne de démarcation en dépit des trêves annoncées régulièrement par les deux parties, aussitôt violées.

Le 24 juin, les parties belligérantes avaient déjà convenu d'un cessez-le-feu pour les récoltes agricoles qui devait durer jusqu'au 31 août, mais celui-ci n'avait été que peu respecté.