Ukraine: Onze personnes tuées dans des bombardements en un jour

AFFRONTEMENTS L'Ukraine accuse les séparatistes d'avoir utilisé des armes interdites...

N.Beu. avec AFP

— 

Des soldats ukrainiens près de Mukacheve, le 13 juillet 2015.
Des soldats ukrainiens près de Mukacheve, le 13 juillet 2015. — Petro Zadorozhnyy/AP/SIPA

Onze personnes, huit soldats, deux rebelles et une habitante, ont été tués ces dernières 24 heures dans l’Est séparatiste de l’Ukraine, dans les bombardements les plus intenses des derniers mois, ont annoncé mercredi les autorités de Kiev et les rebelles.

« Huit militaires ont été tués et 16 autres ont été blessés », a indiqué le Conseil ukrainien de sécurité et de défense dans un communiqué, en accusant les séparatistes d’avoir utilisé des pièces d’artillerie de calibre de 152 mm, interdites sur le front par les accords de paix de Minsk conclus en février. Cinq soldats ukrainiens ont péri dans un affrontement mardi avec un groupe de reconnaissance séparatiste dans la région de Lougansk, à 5 km de la frontière russe, a précisé le gouverneur pro-Kiev de la région dans un communiqué.

Plus de 6.500 morts

Les autorités rebelles ont pour leur part annoncé la mort de deux de leurs combattants et d’une habitante tués par des tirs de l’armée ukrainienne, selon l’agence officielle séparatiste DAN. Les tirs subis par l’armée ukrainienne au cours des dernières 24 heures « ont été parmi les plus nourris depuis la signature des accords de Minsk », a de son côté affirmé le Conseil de sécurité ukrainien.

Les séparatistes cherchent ainsi à « ruiner les accords de Minsk et à reprendre les hostilités », a-t-il estimé. Le conflit entre forces de Kiev et séparatistes prorusses dans l’Est de l’Ukraine a fait plus de 6.500 morts depuis avril 2014, selon l’ONU.