Des instructeurs militaires américains commencent à entraîner les Ukrainiens

MONDE Les soldats ukrainiens combattront les séparatistes prorusses...

20 Minutes avec AFP
— 
Un soldat ukrainien à Shyrokyne, un village de l'est de l'Ukraine, le 19 avril 2015.
Un soldat ukrainien à Shyrokyne, un village de l'est de l'Ukraine, le 19 avril 2015. — Mstyslav Chernov/AP/SIPA

Environ 300 parachutistes américains déployés dans l'ouest de l'Ukraine commencent ce lundi, en présence du président Petro Porochenko, à entraîner des soldats ukrainiens devant combattre les séparatistes prorusses, une annonce qui avait déclenché la colère du Kremlin.

La cérémonie d'ouverture, médiatisée, commencera sur le terrain d'entraînement de Iavoriv, un des lieux traditionnels de manoeuvres militaires de l'Ukraine avec ses partenaires occidentaux, situé entre la ville de Lviv et la frontière polonaise.

Des instructeurs américains avaient déjà participé à des manoeuvres conjointes avec l'armée ukrainienne. Mais c'est la première fois que les parachutistes de la 173e brigade aéroportée vont entraîner 900 soldats de la Garde nationale ukrainienne.

Volontaires

Subordonnée au ministère de l'Intérieur, elle est composée notamment de volontaires ayant fait partie des milices d'autodéfense du Maïdan, mouvement de contestation proeuropéenne dans le centre de Kiev réprimé dans le sang en février 2014.

Les soldats américains, d'habitude basés en Italie, sont arrivés la semaine dernière en Ukraine pour les manoeuvres baptisées Fearless Guardian (« Gardien sans peur »), censées durer six mois. Une rotation des Américains est prévue tous les deux mois.

Les Américains ont pour objectif d'apprendre aux Ukrainiens non seulement les techniques de combat, mais aussi d'« entretenir et renforcer le professionnalisme et le savoir-faire du personnel militaire », a déclaré le commandant Jose Mendez, cité dans un communiqué de l'armée américaine.

«Défendre la souveraineté» du pays

Organisé sur la demande de Kiev, « cet entraînement va aider les Ukrainiens à défendre leurs frontières et leur souveraineté », a précisé le capitaine Ashish Patel sur le site de l'armée. Les équipements militaires utilisés pendant les manoeuvres ne seront pas livrés aux forces ukrainiennes, ont assuré les Américains.

Les instructeurs américains « vont apprendre aux Ukrainiens à »apporter la première aide médicale, réagir aux tirs et découvrir les positions rebelles», a indiqué pour sa part un porte-parole militaire ukrainien Andriï Lyssenko.

L'Ukraine réclame depuis des mois aux Occidentaux de lui livrer des armes défensives létales pour faire face à la rébellion prorusse dans l'est alors que Kiev et l'Occident accusent la Russie d'armer les rebelles et d'avoir déployé ses troupes régulières dans la zone de conflit, ce que Moscou nie.