Les troupes ukrainiennes visées à 60 reprises depuis l'entrée en vigueur du cessez-le-feu

MONDE Malgré ces attaques, dirigeants séparatistes et autorités ukrainiennes maintiennent que le cessez-le-feu est globalement respecté dans l'est de l'Ukraine...

20 Minutes avec AFP

— 

Des troupes ukrainiennes quittent l'est de l'Ukraine
Des troupes ukrainiennes quittent l'est de l'Ukraine — Sergei Grits/AP/SIPA

Les positions ukrainiennes ont été visées à 60 reprises depuis l'entrée en vigueur du cessez-le-feu dans l'Est rebelle de l'Ukraine, a annoncé dimanche un porte-parole militaire ukrainien.

«Les soldats ukrainiens n'utilisent pas leur artillerie»

«Des groupes armés ont visé nos troupes à 60 reprises avec tous types d'arme, y compris des (lance-roquettes multiples) Grad», a déclaré Anatoli Stelmakh, qui a précisé que la ville stratégique de Debaltseve était «le point le plus chaud» depuis le début de la trêve à 22 heures.

Il a ajouté que les combattants séparatistes avaient tenté à trois reprises de s'emparer du village de Tchornoukhine, situé à cinq kilomètres à l'est de Debaltseve, mais en avaient été à chaque fois repoussés. «Les soldats ukrainiens n'utilisent pas leur artillerie et se contentent de répondre aux attaques ennemies», a complété Anatoli Stelmakh.

Malgré ces attaques, dirigeants séparatistes et autorités ukrainiennes maintiennent que le cessez-le-feu est globalement respecté dans l'est de l'Ukraine, aucune nouvelle victime civile ou militaire n'ayant par ailleurs été à déplorer depuis la mort dans des bombardements de deux civils dans la région de Lougansk, juste après l'entrée en vigueur de la trêve.