Syrie : Neuf morts dans la province d’Idleb après des tirs depuis un hélicoptère

TERRORISME Ces événements seraient peut-être liés à l’opération américaine contre Abou Bakr al-Baghdadi

20 Minutes avec AFP

— 

Idleb, en septembre de 2019 .(archives)
Idleb, en septembre de 2019 .(archives) — ZEIN AL RIFAI / AFP

Des tirs d’hélicoptères dans le nord-ouest de la Syrie ont visé dans la nuit des djihadistes proches du groupe terroriste Daesh dans la province d’Idleb, faisant neuf morts, a rapporté tôt ce dimanche matin l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Les tirs de huit hélicoptères ont visé après minuit une maison et une voiture aux abords du village de Baricha, une zone où se trouvaient des « groupes proches de Daesh », selon l’OSDH.

Les médias américains ont rapporté de leur côté la mort du chef du groupe terroriste, Abou Bakr al-Baghdadi, après un raid américain dans cette même zone. « On ne peut pas confirmer ou nier la présence de Baghdadi » dans le secteur, a indiqué le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane. Selon lui, l’attaque a été « probablement » menée par des hélicoptères de la coalition internationale antidjihadistes mise sur pied par Washington ces dernières années pour lutter contre Daesh en Irak et en Syrie.

De son côté, un habitant dans la zone de Baricha a rapporté des raids menés par des avions peu après minuit. « Les avions volaient à une altitude très basse, provoquant une grande panique parmi les gens », a indiqué Ahmed al-Hassaoui, un déplacé installé dans un des camps informels près de Baricha. « L’opération a duré au moins jusqu’à 03h30 du matin », a-t-il précisé.