Conférence du désarmement de l'ONU: Plusieurs pays protestent contre la présidence de la Syrie

CONTROVERSE La Syrie prend la présidence de la Conférence du désarmement alors que plusieurs pays dénoncent l’utilisation d’armes chimiques par le régime de Damas…

20 Minutes avec agences

— 

L'ambassadeur des Etats-Unis pour le désarmement, Robert Wood, a quitté la salle pendant le discours de l'ambassadeur syrien.
L'ambassadeur des Etats-Unis pour le désarmement, Robert Wood, a quitté la salle pendant le discours de l'ambassadeur syrien. — Salvatore Di Nolfi/AP/SIPA

La contestation enfle. Plusieurs pays ont protesté contre l’accession de la Syrie à la présidence de la Conférence du désarmement (CD) de l’ONU alors que le régime de Bachar al-Assad est accusé d’avoir eu recours aux armes chimiques.

La présidence de la CD est en effet assurée de manière tournante, en fonction de l’ordre alphabétique. Après la Suisse, c’est à la Syrie qu’est revenu ce poste pendant les quatre prochaines semaines. « Lundi 28 mai restera comme l’un des jours les plus sombres de l’histoire de la Conférence du Désarmement », a notamment écrit sur Twitter Robert Wood, le représentant permanent des Etats-Unis.

« Le massacre aveugle du peuple syrien »

Pour marquer son opposition, Robert Wood a même quitté la salle, ce mardi, pendant le discours de l’ambassadeur syrien Hussam Edin A’ala qui a ouvert la session plénière au Palais des Nations à Genève (Suisse).

De retour dans la salle, l’ambassadeur a ensuite pris la parole pour dénoncer « le massacre aveugle » du peuple syrien par le régime de Damas. Pendant les quatre semaines de la présidence syrienne, « nous serons présents dans cette salle pour nous assurer que la Syrie ne puisse pas prendre des initiatives qui iraient à l’encontre des intérêts des Etats-Unis, mais nous allons fondamentalement modifier la nature de notre présence dans les séances plénières », a averti l’ambassadeur américain.

La Grande-Bretagne et la France protestent aussi

D’autres pays ont fait part de leur opposition. Pour l’ambassadeur britannique auprès de la CD, Matthew Rowland, « les utilisations répétées d’armes chimiques par la Syrie au cours des sept années de conflit étaient bien documentées. « C’est donc une farce de voir la Syrie prendre la présidence »

Le représentant permanent adjoint de la France, Louis Riquet, a annoncé de son côté que « pour marquer sa réprobation vis-à-vis de cette situation, la France ne sera pas représentée par son ambassadeur auprès de la Conférence du désarmement pour les sessions plénières ».

La Chine félicite la Syrie

Certains Etats ne sont pas sur la même longueur d’onde. Le représentant de la Chine a pris la parole pour féliciter le pays de Bachar al-Assad. L’ambassadeur de la Russie, alliée de la Syrie, a, lui, reproché aux Etats-Unis et aux autres pays critiques d'« empoisonner l’atmosphère » de la Conférence.

Interrogé à ce sujet, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a souligné qu’il n’avait « aucun pouvoir » sur le principe de rotation de la présidence de la CD. Il a cependant confié espérer que cette présidence n’ait pas « un impact négatif sur le travail de la Conférence ».

>> A lire aussi : Syrie: Cinq secouristes abattus dans un centre des Casques blancs

>> A lire aussi : Les frappes israéliennes en Syrie ont tué au moins 23 combattants

>> A lire aussi : Syrie: Moscou, Téhéran et Ankara affichent leur unité