Syrie: Le porte-parole des Casques blancs demande l'aide d'Emmanuel Macron

HUMANITAIRE Après les derniers bombardements du régime syrien, Abdulrahman Almawwas appelle à « évacuer ces gens ou au moins leur envoyer de l’aide humanitaire » en urgence…

20 Minutes avec agence

— 

Capture d'écran de la vidéo du sauvetage d'un nourrisson à Idlib en Syrie par les Casques Blancs.
Capture d'écran de la vidéo du sauvetage d'un nourrisson à Idlib en Syrie par les Casques Blancs. — White Helmets

Reçu ce mardi à l’Elysée par le premier conseiller diplomatique du président de la République, Abdulrahman Almawwas en a directement appelé à Emmanuel Macron pour « éviter que le scénario d’Alep ne se répète » en Syrie.

>> A lire aussi : Syrie: Un nourrisson éborgné par un raid aérien devient un symbole sur les réseaux sociaux

« Si la France peut aider les habitants de la Ghouta ou d’Idlib, c’est le moment d’agir », a alerté le porte-parole des Casques blancs sur France Info, ce groupement de secouristes volontaires en Syrie. « C’est une situation tragique, très dure pour les civils et les enfants. »

« Il faut arrêter de tenir des réunions »

Ces deux régions syriennes sont en effet la cible d’intenses bombardements du régime du président Bachar al-Assad, que le porte-parole a qualifié de « criminel qui tue des enfants, détruit des hôpitaux et qui met tout en oeuvre juste pour conserver le pouvoir ». En moins d’une semaine, 240 personnes auraient été tuées dans la région de le Ghouta.

>> A lire aussi : Syrie: Le régime dément les accusations américaines d'attaques chimiques

Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunit ce mercredi à New York pour tenter de négocier un cessez-le-feu d’un mois en Syrie. Pour le porte-parole des Casques blancs, il faut « arrêter de fixer des lignes rouges, de parler, de tenir des réunions ». « Il n’y a pas d’équipement médical, aucune évacuation possible et des bombardements massifs. On n’a que nos mains pour aider », a témoigné Abdulrahman Almawwas.