Une juge française va enquêter sur des crimes de guerre en Syrie

JUSTICE Catherine Marchi-Uhel est chargée de réunir des éléments de preuve sur des crimes de guerre...

20 Minutes avec AFP

— 

Un Syrien pleure son fils le 5 mars 2015 dans un cimetière près de Damas. Le conflit en Syrie qui entre dans sa 5e année a fait plus de 210.000 morts
Un Syrien pleure son fils le 5 mars 2015 dans un cimetière près de Damas. Le conflit en Syrie qui entre dans sa 5e année a fait plus de 210.000 morts — Abd Doumany AFP

La juge française Catherine Marchi-Uhel va conduire une enquête internationale de l'ONU sur d'éventuels crimes de guerre en Syrie, a annoncé l'ONU.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a nommé lundi Catherine Marchi-Uhel, ancienne juge internationale au Kosovo, au Cambodge et au tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), pour diriger une équipe internationale chargée de réunir des éléments de preuve sur des crimes de guerre en  Syrie.

320.000 personnes ont été tuées

La magistrate française travaille actuellement comme médiatrice à la commission du Conseil de sécurité chargée des organisations Etat islamique et Al-Qaïda. L'Assemblée générale de l'ONU a mis sur pied en décembre cette équipe d'enquêteurs, basée à Genève, pour réunir des éléments susceptibles d'être utilisés en cas de poursuites pour crimes de guerre.

Plus de 320.000 personnes ont été tuées dans le conflit en Syrie qui dure depuis 6 ans. Une commission d'enquête de l'ONU a déjà conclu que toutes les parties en guerre avaient utilisé la torture, procédé à des exécutions arbitraires ou commis d'autres atrocités.