Pour échapper aux bombes, 10.000 civils ont fui les quartiers rebelles d’Alep

SYRIE Une foule nombreuse se diriger dans la nuit en direction des secteurs tenus par le régime...

D.B. avec AFP

— 

Une vidéo fournie par le réseau de nouvelles d'Alep.
Une vidéo fournie par le réseau de nouvelles d'Alep. — MANDATORY CREDIT.
La bataille d' Alep approche de son dénouement, les troupes progouvernementales s’étant emparées de plus de 80 % des quartiers rebelles. Et depuis samedi 23h, de violents bombardements sur les quartiers encore tenus par les rebelles dans le sud-est de la ville, ont fait fuir plus de de 10.000 civils de ces mêmes quartiers, a rapporté dimanche l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
 
« Ils se sont réfugiés dans des secteurs sous le contrôle des forces du régime dans la partie ouest d’Alep », a indiqué à l’AFP le directeur de cette ONG Rami Abdel Rahmane. Un habitant du sud-est de la ville a affirmé à l’AFP avoir vu une foule nombreuse se diriger dans la nuit en direction des secteurs tenus par le régime.

85 % des quartiers repris aux rebelles

D’aprèsl’OSDH, qui dispose d’un large réseau de sources, les combats n’ont pas cessé durant la nuit sur plusieurs fronts entre les rebelles d’un côté et les forces du régime et leurs alliés de l’autre. Un correspondant de l’AFP dans la partie ouest d' Alep a également rapporté que d’intenses bombardements avaient été entendus toute la nuit dans les quartiers encore sous contrôle rebelle.

Le régime contrôle 85 % des quartiers que les rebelles tenaient avant le début le 15 novembre de l’offensive aérienne et terrestre de l’armée syrienne et de ses alliés.