Syrie: Daesh se retire de Palmyre après de violents raids russes

SYRIE Un grand nombre de djihadistes ont été tués, selon l'OSDH...

20 Minutes avec AFP

— 

La ville de Palmyre a été totalement libérée des djihadistes.
La ville de Palmyre a été totalement libérée des djihadistes. — Ron Van Oers/AP/SIPA

Les djihadistes de Daesh se sont retirés de la ville antique de Palmyre en Syrie, dont ils s'étaient de nouveau emparés samedi, à la suite de violents raids de l’aviation russe, a rapporté dimanche l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

« Les violents raids de l’aviation russe durant la nuit sur Palmyre ont contraint les djihadistes de l’EI de se retirer à l’aube quelques heures après leur entrée dans la ville », a déclaré le directeur de cette ONG, Rami Abdel Rahmane. Les raids russes ont tué un grand nombre de djihadistes, a-t-il précisé, sans être en mesure de fournir un bilan.

300 membres de Daesh tués

Les avions-bombardiers russes ont mené plus de 60 raids dans la nuit à Palmyre contre le groupe Etat islamique, interrompant leur offensive dans la cité antique, a annoncé dimanche le ministère russe de la Défense. Les frappes aériennes russes ont tué plus de 300 membres de l'EI et de détruire 11 chars et 31 véhicules, a précisé le ministère russe de la Défense.

«Au cours de la nuit, des troupes du gouvernement syrien avec un soutien actif de l'armée de l'Air russe ont mis en échec toutes les attaques terroristes à Palmyre», précise le communiqué.

Daesh avait pris le contrôle de Palmyre en mai 2015 et en avait été chassé en mars dernier par le régime avec l'aide de la Russie. Le groupe a lancé jeudi une nouvelle offensive sur cette ville classée au patrimoine mondial de l'Humanité et s'est emparé samedi de la majeure partie de la ville antique, située dans le centre de la Syrie. Une offensive qui intervenait alors que l'armée du régime resserrait l'étau sur les rebelles assiégés à Alep-Est, qu'elle contrôle désormais 85%.