Syrie: Plus de 400 civils ont fui Alep-Est vers des quartiers contrôlés par le régime

SYRIE Suite à la prise par l'armée du plus grand quartier rebelle d'Alep, plus de 400 civils ont dû fuire vers des zones sécurisées de la ville...

20 Minutes avec AFP

— 

Un quartier d'Alep (Syrie) ravagé par des bombardements
Un quartier d'Alep (Syrie) ravagé par des bombardements — AMC

Peu après la prise par l’armée du plus grand quartier rebelle d’Alep, plus de 400 civils ont fui dans la nuit de samedi à dimanche les quartiers rebelles de la ville vers des zones contrôlées par les forces gouvernementales, a signifié l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Une partie de ces habitants, venant pour la plupart des quartiers de Haydariyé et de Shaar, ont rejoint dans le quartier de Massaken Hanano, repris samedi par les forces du régime.

>> Syrie: Le régime a repris aux rebelles un quartier clé d'Alep

Percée majeure pour les forces de Bachar al-Assad 

Cette reconquête pourrait représenter une percée majeure pour les forces du président Bachar al-Assad dans l’offensive pour la deuxième ville de Syrie. Selon l’OSDH, les combats se sont poursuivis dans la nuit entre les forces du régime et des groupes rebelles, dans les quartiers voisins de Haydariyé et de Sakhour. Ces zones ont également été touchées par des tirs d’obus nourris des forces du régime.

Samedi, au moins 18 civils ont été tués dans des raids du régime et des tirs d’artillerie dans plusieurs quartiers d’Alep-Est, portant le bilan à 219 civils tués dont 27 enfants depuis le début de l’offensive du régime le 15 novembre.