Syrie: Des bombardements aériens russes sur Alep plus violents que jamais

CONFLIT Au moins huit civils ont péri dans les bombardements aériens russes...

20 Minutes avec AFP
— 
Les affrontements à Alep se poursuivent entre les forces de Damas et les rebelles.
Les affrontements à Alep se poursuivent entre les forces de Damas et les rebelles. — THAER MOHAMMED

Les frappes s’intensifient. Au moins huit civils ont péri mardi dans les bombardements aériens russes, « les plus violents » depuis des jours sur la partie rebelle de la métropole syrienne d’Alep (nord), rapporte l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Un immeuble de plusieurs étages effondré

« Il s’agit des raids aériens russes les plus violents depuis que le régime a annoncé (le 5 octobre) une », a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH. Les quartiers rebelles de Boustane al-Qasr et de Ferdous étaient particulièrement visés, selon lui.

Le correspondant de l’AFP dans la partie rebelle de la deuxième ville de Syrie a vu à Boustane al-Qasr un immeuble de plusieurs étages totalement effondré, avec des corps déchiquetés et d’autres corps sans vie au sol.

Les forces prorégime progressent

Il a également vu des Casques blancs -les secouristes volontaires de la défense civile locale en zone rebelle- dégager des gravats avec leurs mains. D’autres transportaient les corps sans vie de deux enfants, enveloppés d’un linceul blanc.

Depuis le début le 22 septembre d’une offensive d’envergure de l’armée à Alep, les forces prorégime -appuyées par les frappes de leur allié russe- progressent rue après rue pour tenter de reprendre les quartiers est d’Alep, contrôlés par les rebelles depuis 2012 et assiégés depuis plus de mois.