Syrie : La France dénonce des crimes de guerre commis à Alep

SYRIE L’ambassadeur français François Delattre a comparé Alep à Sarajevo pendant la guerre en Bosnie et Guernica pendant la guerre d’Espagne...

20 Minutes avec AFP
— 
Des panaches de fumée s'élèvent après les bombardements du régime syrien sur les positions tenues par les rebelles à Alep, le 18 août 2016
Des panaches de fumée s'élèvent après les bombardements du régime syrien sur les positions tenues par les rebelles à Alep, le 18 août 2016 — GEORGE OURFALIAN / AFP

Alors que s’ouvre à l’ONU  sur la crise en Syrie, la France a dénoncé dimanche des « crimes de guerre » commis à  , et appelé à ce qu’ils ne restent pas impunis. Devant des journalistes, l’ambassadeur français François Delattre a accusé le régime syrien et son allié russe de poursuivre une solution militaire en Syrie et de se servir des négociations comme d’un « écran de fumée ».

« Des violations flagrantes des lois internationales »

La réunion, qui a débuté à New York, a été convoquée par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni. Ces pays veulent faire pression sur la Russie, et indirectement sur le régime syrien par le biais de Moscou, pour rétablir un cessez-le-feu prévu par un accord américano-russe. « La France demande l’application immédiate de cet accord en commençant par Alep », a martelé M. Delattre. Il a comparé  à Sarajevo pendant la guerre en Bosnie et Guernica pendant la guerre d’Espagne.

« », a-t-il déclaré en citant « l’utilisation de bombes incendiaires et de munitions perfectionnées ». L’ambassadeur britannique Matthew Rycroft a lui aussi dénoncé « des violations flagrantes des lois internationales » à Alep et évoqué la possibilité de recourir à la saisine de la Cour pénale internationale.