Syrie: Le Conseil de sécurité se réunit en urgence devant l'«escalade militaire épouvantable»

SYRIE Les Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et la France pressent la Russie de sauver la trêve en Syrie et d'enrayer l'escalade de la violence à Alep...

M.C. avec AFP

— 

Une rue d'Alep après des frappes aériennes, le 24 septembre 2016.
Une rue d'Alep après des frappes aériennes, le 24 septembre 2016. — Uncredited/AP/SIPA

Une « escalade militaire épouvantable » selon le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, ou « une violation du droit humanitaire international » pour l’Union européenne. Après les attaques contre des civils, qui auraient fait au moins 45 morts dont 10 enfants et 4 femmes dans la ville d’Alep, dans le nord de la Syrie, le Conseil de sécurité de l’ONU se réunit dimanche. Une convocation d’urgence à la demande des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France, qui pressent la Russie de sauver la trêve en Syrie et d’enrayer l’escalade de la violence à Alep.

>> A lire aussi : Intenses bombardements sur Alep avant une possible offensive terrestre du régime

Les Etats-Unis, l’Union européenne et les ministres des Affaires étrangères de quatre pays de l’UE (France, Italie, Allemagne et Grande-Bretagne) ont déclaré dans un communiqué commun que le rétablissement d’une trêve en Syrie dépendait de la Russie. « Il appartient à la Russie de prouver qu’elle est disposée et qu’elle est capable de prendre des mesures exceptionnelles pour sauver les efforts diplomatiques » en vue de rétablir la trêve, déclarent les Occidentaux.

>> A lire aussi : Intenses bombardements sur Alep avant une possible offensive terrestre du régime

Dans leur texte, rédigé en termes très fermes, les signataires lancent un avertissement à Moscou, qu’ils tiennent pour responsable de la rupture de la trêve et de la reprise des hostilités à Alep. « La patience devant l’incapacité ou le refus persistants de la Russie de tenir ses engagements n’est pas infinie », déclarent-ils. Une trêve d’une semaine négociée par les Etats-Unis et la Russie a pris fin lundi dernier et les efforts diplomatiques pour tenter de la rétablir ont échoué.