Syrie: Bachar al-Assad affirme vouloir «reprendre» tout le pays avant la trêve

CONFLITS « Les forces armées vont poursuivre leur travail sans hésitation », a déclaré le président syrien…

20 Minutes avec AFP

— 

Le président syrien Bachar al-Assad lors d'une interview avec l'Agence France Presse à Damas, le 11 février 2016.
Le président syrien Bachar al-Assad lors d'une interview avec l'Agence France Presse à Damas, le 11 février 2016. — JOSEPH EID / AFP

La trêve en Syrie semble bien mal engagée. Quelques heures avant l’entrée en vigueur d’un accord de cessation des hostilités, le président syrien Bachar al-Assad a affirmé ce lundi vouloir « reprendre » tout le territoire qui échappe au contrôle du régime. « L’Etat syrien est déterminé à reprendre aux terroristes toutes les régions et à rétablir la sécurité, » a déclaré le président syrien aux médias officiels lors d’une visite dans l’ex-fief rebelle de Daraya près de Damas.

Le régime utilise le mot « terroristes » pour désigner rebelles et djihadistes.

« Il y a ceux qui se font des illusions »

« Les forces armées vont poursuivre leur travail sans hésitation (…) et indépendamment des facteurs extérieurs et intérieurs », a poursuivi Bachar al-Assad Assad, alors que l’arrêt des hostilités, y compris les frappes aériennes, doit intervenir à partir de 19h locales (16h GMT).

>> A lire aussi : La trêve, soutenue par les Russes et les Américains, peut-elle durer?

« Il y a ceux qui se font des illusions, et cela fait cinq ans qu’ils ne sont pas débarrassés de ces illusions », a encore affirmé le président syrien en référence à l’opposition, selon des propos repris par l’agence officielle Sana. « Certains pariaient sur des promesses de l’étranger », a-t-il dit en référence aux parrains de l’opposition comme les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, l’Arabie saoudite et la Turquie. Ces promesses « ne se concrétiseront pas », a-t-il assuré.