Syrie: Sans parvenir à un accord, Poutine et Obama se veulent confiants

DIPLOMATIE Un accord avec Washington pourrait être conclu « dans les prochains jours », selon Vladimir Poutine...

C. A. avec AFP

— 

Le président américain Barack Obama et son homologue russe Vladimir Poutine ont voulu faire preuve d'un certain optimisme concernant le dossier syrien
Le président américain Barack Obama et son homologue russe Vladimir Poutine ont voulu faire preuve d'un certain optimisme concernant le dossier syrien — ALEXEI DRUZHININ / SPUTNIK / AFP

Vladimir Poutine a estimé ce lundi qu’il y avait un « certain rapprochement des positions » entre Moscou et Washington sur la Syrie, malgré un entretien informel avec Barack Obama qui n’a abouti à aucun accord.

« Il y a malgré tout un certain rapprochement des positions [avec les États-Unis] et une compréhension de ce que nous pourrions faire pour une désescalade de la situation et la recherche d’un accord mutuellement acceptable », a déclaré Vladimir Poutine lors d’une conférence de presse en marge du sommet du G20 en Chine.

Un accord « dans les prochains jours » ?

« Je ne me sens pas le droit d’en parler d’une manière définitive maintenant, mais je pense que nous sommes dans la bonne voie », a poursuivi le président russe. Un accord avec Washington pourrait être conclu « dans les prochains jours », selon Vladimir Poutine, qui a indiqué que « la lutte antiterroriste y compris en Syrie sera sérieusement améliorée et intensifiée ».

« Nous pouvons de toute façon nous mettre d’accord pour une certaine période de temps pour prendre chacun des mesures énergiques afin d’assainir la situation en Syrie », a-t-il ajouté, sans plus de précisions.

>> A lire aussi : François Hollande exhorte Vladimir Poutine à trouver «une issue politique» au conflit

Vladimir Poutine et Barack Obama se sont rencontrés lundi à la mi-journée pour un entretien informel en marge du sommet du G20 à Hangzhou, mais sans s’entendre sur une cessation significative des hostilités, selon le Kremlin.

Des discussions « productives » pour Obama

« Nous avons discuté de tout ce dont on voulait discuter. […] Je pense que nous sommes arrivés à une compréhension mutuelle et à une compréhension des problèmes auxquels nous faisons face », a indiqué Vladimir Poutine, qualifiant Washington de « partenaire clé » de Moscou dans le domaine de la sécurité.

« La lutte contre le terrorisme est dans l’intérêt des États-Unis comme de la Russie », a poursuivi Vladimir Poutine. « Le président américain est absolument sincère dans la recherche d’un règlement du conflit syrien », a-t-il ajouté. Barack Obama a déclaré de son côté avoir eu des discussions « productives » sur la Syrie avec son homologue russe.

>> A lire aussi : Le groupe État islamique perd sa dernière position à la frontière turque

« Nous avons eu des discussions productives sur ce à quoi pourrait ressembler une réelle cessation des hostilités », a déclaré Barack Obama après son entretien avec Vladimir Poutine en marge du sommet du G20 en Chine.

Moscou et Washington, qui effectuent séparément des frappes contre les djihadistes en Syrie, sont notamment en désaccord sur le sort du président syrien Bachar al-Assad, le premier étant fermement opposé à son départ réclamé par le second.