L'armée syrienne a repris une partie des alentours de la ville d'Alep.
L'armée syrienne a repris une partie des alentours de la ville d'Alep. — Ameer al-Halbi \ apaimage/SIPA

SYRIE

Le régime syrien repousse les rebelles près d'Alep, avec l'aide de l'aviation russe

La deuxième ville du pays est l'objet d'une lutte depuis quatre ans entre le pouvoir et les rebelles...

Nouveau tournant dans le conflit syrien. Les forces du régime syrien appuyées par des raids russes ont repris aux rebelles de nouvelles positions près de la ville d’Alep, la deuxième de Syrie, réduisant quasi totalement les zones récemment engrangées par les insurgés lors d’une offensive majeure.

>> A lire aussi : Un hélicoptère militaire russe abattu en Syrie avec cinq passagers à bord

Le régime « a lancé des contre-attaques pour mettre en échec l’offensive majeure des rebelles » et s’est emparé de deux collines et deux petits villages au sud-ouest d’Alep dans la nuit de mardi à mercredi, a affirmé le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

Le ministère russe de la Défense russe a de son côté affirmé mercredi que sept personnes avaient été tuées à Alep dans une attaque lancée par des rebelles syriens avec des munitions chargées d'« agents toxiques ». Dans le même temps, l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) s’est dite « préoccupée » par des informations selon lesquelles du chlore aurait été utilisé lors d’un bombardement près de cette ville du nord de la Syrie dont la reprise totale par le pouvoir pourrait marquer un tournant dans la guerre.

Une ville coupée en deux

Depuis dimanche, plus de 40 civils sont morts dans les quartiers prorégime à Alep, selon l’OSDH. Les insurgés avaient lancé ce jour-là une opération pour briser le siège de leurs quartiers dans l’est d’Alep, la plus importante menée par les rebelles de cette ville depuis celle de 2012 qui leur avait permis de conquérir la moitié de cette métropole et de faire vaciller le régime de Bachar al-Assad.

Selon le quotidien progouvernemental al-Watan, les forces du régime « avancent de nouveau au sud et sud-ouest d’Alep après les importants revers subis » par les groupes rebelles. Alep est divisée depuis juillet 2012 en quartiers ouest aux mains du régime et quartiers est contrôlés par les rebelles et totalement assiégés depuis le 17 juillet 2016 par l’armée.