Syrie: Deux militaires russes tués dans le crash de leur hélicoptère

MONDE Les djihadistes n'ont rien à voir dans ce crash, selon la Russie...

20 Minutes avec AFP

— 

Une photo fournie par le ministère de la Défense russe, montrant des avions Sukhoi Su-25 décollant de la base de Hmeimim, dans la province de Lattaquié, dans le cadre du retrait des troupes russes de Syrie, le 16 mars 2016
Une photo fournie par le ministère de la Défense russe, montrant des avions Sukhoi Su-25 décollant de la base de Hmeimim, dans la province de Lattaquié, dans le cadre du retrait des troupes russes de Syrie, le 16 mars 2016 — VADIM GRISHANKIN RUSSIAN DEFENCE MINISTRY

Deux militaires russes sont morts dans le crash de leur hélicoptère Mi-28 près de la ville de Homs en Syrie, a annoncé mardi le ministère russe de la Défense cité par l’agence publique Ria Novosti, précisant que l’engin n’avait pas été la cible de tirs.

« Deux membres d’équipage sont morts. Leurs corps ont été récupérés lors d’une opération de sauvetage et se trouvent actuellement sur la base de Hmeimim », dans le nord-ouest de la Syrie, a indiqué le ministère, précisant que le crash avait eu lieu dans la nuit de lundi à mardi. « L’hélicoptère n’a pas été la cible de tirs », a ajouté le ministère.

Bientôt un retrait des troupes russes

Il s’agit des 6e et 7e militaires russes tués en mission depuis le début de l’intervention de l’armée russe en Syrie le 30 septembre. Auparavant, un pilote de chasse, un fusilier-marin, un conseiller militaire et deux membres des forces spéciales avaient trouvé la mort. Un soldat russe s’était par ailleurs suicidé, selon l’état-major.

Vladimir Poutine a annoncé le 14 mars le retrait de la majeure partie de son contingent militaire de Syrie, mais continue d’y mener des frappes contre des « cibles terroristes » et en soutien aux forces de Bachar al-Assad. Le Premier ministre syrien Waël al-Halqi a annoncé dimanche que les troupes syriennes préparaient une opération pour la reprise d’Alep, dans le nord du pays, avec l’aide de l’aviation russe.