Syrie: Plus de 150 morts dans une série d'attentats revendiqués par Daesh

TERRORISME Plusieurs attaques djihadistes sont survenues ce dimanche à Homs et à Sayeda Zeinab, faisant un très grand nombre de victimes...

20 Minutes avec AFP

— 

Un double attentat à la voiture piégée est survenu le 21 février 2016, non loin de Homs, en Syrie.
Un double attentat à la voiture piégée est survenu le 21 février 2016, non loin de Homs, en Syrie. — AFP

Plus de 150 personnes sont mortes, ce dimanche, dans une série d’attentats revendiqués par Daesh dans des zones tenues par le régime en Syrie. Et cela alors que Washington et Moscou poussent pour la mise en place d’un cessez-le-feu.

Homs, troisième ville syrienne, a été frappée par le plus sanglant attentat du genre sur son sol depuis 2011. 59 personnes auraient succombé à une double attaque à la voiture piégée, selon une ONG. Le massacre a eu lieu dans un quartier à majorité alaouite, la communauté issue du chiisme et à laquelle appartient le président syrien Bachar al-Assad.

A Sayeda Zeinab, au sud de Damas, dans un sanctuaire chiite, 83 autres personnes ont été tuées quelques heures plus tard dans une double attaque djihadiste, selon l’agence de presse officielle syrienne Sana. L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), lui, fait état de 96 morts.

Les menaces de Daesh

Revendiquant l’attaque, Daesh a affirmé que deux de ses kamikazes s’étaient fait exploser, menaçant de mener de nouvelles attaques.

C’est dans ce contexte meurtrier et malgré les échecs des précédentes tentatives d’instaurer un cessez-le-feu dans ce pays ravagé par la guerre, que le secrétaire d’Etat John Kerry a annoncé à Amman « un accord provisoire en principe » avec la Russie sur les modalités d’une trêve, qui « pourrait commencer dans les prochains jours ».