En décembre, la coalition a tué près de 2.500 combattants de Daesh en Syrie et en Irak

TERRORISME C’est le premier bilan des opérations communiqué par le Pentagone…

20 Minutes avec AFP
— 
Photo d'archives du 24 septembre 2014 montrant deux pilotes saoudiens dans un chasseur participant aux frappes aériennes de la coalition anti-Daesh en Syrie.
Photo d'archives du 24 septembre 2014 montrant deux pilotes saoudiens dans un chasseur participant aux frappes aériennes de la coalition anti-Daesh en Syrie. — AP/SIPA

Après avoir largement communiqué sur les récentes défaites militaires de Daesh, la coalition internationale menée par les Etats-Unis, pointe désormais les pertes humaines subies par les terroristes.

Selon Steve Warren, porte-parole de l’armée américaine, la coalition aurait tué environ 2.500 combattants de Daesh en décembre dans ses frappes aériennes en Syrie et en Irak.

>> A lire aussi : Ramadi, une victoire stratégique pour l’Irak et la coalition

Le Pentagone avait jusque-là évité de donner le bilan de ces opérations. Les déclarations à la presse du Colonel Steve Warren, basé à Bagdad. Une soixantaine de pays participent déjà à la coalition dite « arabo-occidentale » qui mène depuis un an des frappes aériennes en Syrie et en Irak, sous l’égide des Etats-Unis. En parallèle, la Russie et l’Iran interviennent en Syrie.