Syrie: Une délégation d'espions français s'est rendue à Damas

CRISE SYRIENNE Selon une information du « Figaro », l’espionnage français a tenté de renouer un lien avec les Syriens il y a dix jours…

L.C.

— 

Illustration du siège de la Direction générale de la Sécurité extérieure (DGSE) à Paris.
Illustration du siège de la Direction générale de la Sécurité extérieure (DGSE) à Paris. — ERIC DESSONS/JDD/SIPA

Une délégation des renseignements français s’est rendue à Damas il y a dix jours pour rencontrer les services syriens, affirme Le Figaro, s’appuyant sur une « source sécuritaire ». Cette visite n’aurait guère été concluante selon le quotidien.

 

Un accueil « très froid »

Les espions français « ont tenté de renouer un lien avec les Syriens, mais ceux-ci les ont reçus très froidement », explique la source du Figaro.

 

Selon l’auteur de ces lignes, le journaliste Georges Malbrunot, c’est la première fois qu’une telle initiative est lancée depuis deux ans. En 2013, deux délégations des services de renseignements (une de la DCRI, Direction générale de la Sécurité intérieure, l’autre de la DGSE, Direction générale de la Sécurité extérieure) avaient rencontré en Syrie le général Ali Mamlouk, un des chefs des renseignements syriens.

Mais cette fois, les services de renseignement français n’ont pas vu le général Mamlouk, « mais un responsable d’échelon inférieur », précise Georges Malbrunot.

 

Une visite peu fructueuse

Cette rencontre n’aurait pas été concluante, notamment car les Syriens auraient posé plusieurs conditions à leur aide jugées inacceptables par Paris, en particulier la livraison d’armes pour combattre l’Etat islamique.

 

Sollicitée par Le Figaro, la DGSE a nié tout contact avec ses homologues syriens.

En février puis en octobre 2015, les voyages en Syrie de plusieurs élus français avait fait grand bruit.