Syrie: 12 civils dont cinq enfants tués dans des raids à Raqqa

SYRIE On ignore la nationalité des avions qui ont lancé ces frappes...

M.C. avec AFP

— 

Des photos publiées par la Russie montrent une cible de frappes aériennes en Syrie, le 2 novembre 2015.
Des photos publiées par la Russie montrent une cible de frappes aériennes en Syrie, le 2 novembre 2015. — AP/SIPA

Les raids ont visé «les environs d'une école dans la ville de Raqqa», selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). L'ONG syrienne affirme que douze civils dont cinq enfants ont été tués jeudi dans des frappes aériennes sur le bastion de Daesh dans le nord de la Syrie.

>> A lire aussi: La population de Raqqa, le «fief de Daesh», vit dans l’attente des bombardements

Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH, qui a fourni ce bilan à l'Agence France Presse, n'a pas été en mesure de préciser la nationalité des avions ayant mené ces raids contre la capitale de facto du groupe djihadiste.

Les djihadistes installés parmi la population civile

Après les attentats de Paris qui ont fait 130 morts le 13 novembre et celui contre un avion de ligne russe qui s'est écrasé en Egypte le 31 octobre, faisant 224 morts, deux attaques revendiquées par Daesh, Raqqa est devenue la principale cible des raids aériens de la Russie et de la France. La France, qui réclame le départ du président Bachar al-Assad, fait partie de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis qui mène des frappes depuis plus d'un an sur les positions de Daesh.

>> A lire aussi: Au moins 36 morts dont 10 enfants dans des bombardements russo-syriens

Selon Rami Abdel Rahmane, des combattants de Daesh, qui contrôle la ville de Raqqa depuis janvier 2014, ont évacué ces dernières semaines un nombre de leurs positions et se sont installés parmi la population civile.