Syrie: La Russie encore une fois accusée de ne pas viser Daesh

TERRORISME Les Etats-Unis affirment que la quasi totalité des frappes de la Russie en Syrie visent des organisations armées syriennes modérées qui combattent le régime...

20 Minutes avec AFP

— 

Un avion de chasse russe sur la base aérienne syrienne en octobre 2015.
Un avion de chasse russe sur la base aérienne syrienne en octobre 2015. — AP/SIPA

Encore une fois, la Russie est accusée de ne pas viser les djihadistes de Daesh. Mais qui frappe-t-elle? Les Etats-Unis ont affirmé mercredi que la quasi totalité des frappes de la Russie en Syrie ne visaient pas les groupes Etat islamique ou ceux proches d'Al-Qaida mais des organisations armées syriennes modérées qui combattent le régime de Damas.

>> A lire aussi: La Russie affirme frapper Daesh dans des zones où le groupe n'est pas

«Plus de 90% de leurs frappes auxquelles nous avons assisté n'ont pas été contre l'EI ou des terroristes affiliés à Al-Qaida. Elle ont été en grande partie contre des groupes d'opposition», a déclaré le porte-parole du département d'Etat John Kirby.  Depuis qu'a commencé l'opération de raids aériens russes sur la Syrie la semaine dernière, Washington martèle que Moscou ne s'en prend pas à l'EI ou aux groupes proches d'Al-Qaida mais vise plutôt tous les opposants syriens et consolide de facto le régime de son allié, le président Bachar al-Assad.

Les opérations russes vont s'intensifier

Mais c'est la première fois que les autorités américaines fournissent une estimation chiffrée de l'impact des frappes russes dans ce pays en guerre. L'armée syrienne a lancé mercredi une vaste offensive terrestre, revigorée par les frappes de l'aviation et désormais la marine russe, une semaine après le début de l'intervention militaire russe qui a redonné de l'élan au régime Assad.

Le président Vladimir Poutine a annoncé que les opérations russes allaient s'intensifier.