François Hollande juge «nécessaires» des frappes françaises contre Daesh en Syrie

ARMÉE Le chef de l’Etat a estimé que les frappes aériennes en Syrie seront « nécessaires »…

20 Minutes avec AFP

— 

Le président François Hollande pendant la 6e conférence de presse du quinquennat le 7 septembre 2015 à l'Elysée à Paris
Le président François Hollande pendant la 6e conférence de presse du quinquennat le 7 septembre 2015 à l'Elysée à Paris — ALAIN JOCARD AFP

Un pas de plus vers l’intervention militaire en Syrie. Le président François Hollande a estimé ce lundi que la France devra mener des frappes aériennes contre les positions de Daesh en Syrie.

« Nous avons annoncé des vols de reconnaissance permettant d’envisager des frappes si c’était nécessaire, et ce sera nécessaire en Syrie », a déclaré le chef de l’Etat lors d’une conférence de presse commune avec son homologue du Nigeria Muhammadu Buhari, à Paris.

Daesh: Pourquoi François Hollande a changé de stratégie en Syrie

François Hollande avait annoncé le 7 septembre sa décision de mener des vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie « pour permettre des frappes contre Daesh ». Dès le 8 septembre, la première mission de reconnaissance avait été menée.

Le Parlement français doit débattre mardi, sans vote, de cet engagement militaire en Syrie.