Syrie: Daesh enlève 60 chrétiens

TERRORISME L'organisation de l'Etat islamique possédait une liste de personnes à arrêter et soupçonnées de «collaboration avec le régime»...

20 Minutes avec agences

— 

Des combattants de Daesh en Irak, le 24 février 2015
Des combattants de Daesh en Irak, le 24 février 2015 — Uncredited/AP/SIPA

Soixante chrétiens ont été kidnappés par l’organisation de l’Etat islamique (EI) à al-Qaryataïn, une localité du centre de la Syrie que les djihadistes viennent de prendre au régime. Au total, ce sont 230 civils qui ont été enlevés dans cette ville symbole de la coexistence islamo-chrétienne*.

L’EI « a kidnappé 170 sunnites et plus de 60 chrétiens accusés de "collaboration avec le régime" lors de perquisitions menées dans la ville prise mercredi », a ainsi précisé, ce vendredi, Rami Abdel Rahmane, directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). L’évêque Matta al-Khoury, secrétaire du patriarcat syriaque orthodoxe à Damas, a affirmé, pour sa part, ne pas pouvoir confirmer ce qui s’est passé dans la localité. « Même s’il est très difficile d’y joindre les habitants, nous savons qu’à leur entrée dans la ville, les djihadistes ont interdit aux habitants de sortir de chez eux afin de les utiliser comme boucliers humains » contre des raids du régime, a-t-il toutefois indiqué.

Les djihadistes ont kidnappé des familles entières qui tentaient de s’enfuir

Selon Rami Abdel Rahmane, l’EI possédait une liste de personnes à arrêter mais les djihadistes ont parfois kidnappé des familles entières qui tentaient de s’enfuir. Le responsable syriaque orthodoxe a appelé les djihadistes à laisser partir ceux qui le souhaitaient.

En mai, un prêtre syriaque catholique, le père Jacques Mourad du monastère Mar Elian à al-Qaryataïn, avait été enlevé par trois hommes masqués, au lendemain de la prise par l’EI de la ville antique de Palmyre, proche de cette localité. Et avant le début du conflit en Syrie voici quatre ans, 18.000 sunnites et environ 2.000 syriaques catholiques et orthodoxes étaient recensés à el-Qaryataïn. Selon l’évêque Matta al-Khoury, ils ne seraient plus que 180 aujourd’hui, après les multiples assauts de Daesh.

 

*Al-Qaryataïn, signifiant les «deux villages» en arabe, est un carrefour important qui relie des territoires contrôlés par Daesh (la périphérie est de Homs et l’est de Qalamoun, près de la frontière libanaise). Dans cette ville, les relations entre chrétiens et musulmans ont toujours été excellentes.