Combats en Syrie: 2.000 nouveaux réfugiés passent en Turquie

CONFLIT La Turquie accueille officiellement plus de 1,8 millions de Syriens et près de 200.000 Irakiens...

20 Minutes avec AFP

— 

Poste frontière d'Akçakale, entre la Syrie et la Turquie, le 28 janvier 2015.
Poste frontière d'Akçakale, entre la Syrie et la Turquie, le 28 janvier 2015. — NEWSCOM/SIPA

 Plus de 2.000 réfugiés, fuyant les combats entre forces kurdes et djihadistes du groupe de Daesh dans le nord de la Syrie, ont franchi ce mercredi la frontière avec la Turquie, a-t-on appris de source officielle.

«Sur ces 2.000 déplacés, il y 686 Irakiens, des gens qui ont d'abord quitté leur pays, puis ont ensuite été obligés de se sauver de Syrie», a précisé à l'AFP un responsable turc. Ces gens sont entrés en Turquie via le poste-frontière d'Akçakale, dans la province de Sanliurfa (sud-est), a-t-il précisé.

Offensive lancée

Avec ces nouveaux arrivés, le nombre de réfugiés accueillis sur le territoire turc, depuis le début de violents combats dans les parties septentrionales de la Syrie, s'élève à près de 9.000, a ajouté ce responsable.

Les forces kurdes ont lancé il y a deux semaines une offensive pour briser le blocus de la ville de Kobane, située juste à la frontière turco-syrienne, et la relier à Kamishlo, frontalière de l'Irak, en prenant le contrôle du poste frontière de Tall Abyad.

La Turquie, qui a rompu avec le régime syrien du président Bachar al-Assad, est le principal pays d'asile des réfugiés syriens qui fuit la guerre civile dans leur pays. Elle en accueille aujourd'hui officiellement plus de 1,8 millions et aussi près de 200.000 Irakiens. Le gouvernement islamo-conservateur d'Ankara a récemment annoncé avoir dépensé plus de 5,5 milliards de dollars pour les héberger et dénonce régulièrement le manque de solidarité des puissances occidentales.