20 Minutes : Actualités et infos en direct
CONFLITGuerre en Ukraine : L’Ukraine promet de « détruire » les Russes mobilisés au combat
live

Terminé

Guerre en Ukraine : L’Ukraine promet de « détruire » les Russes mobilisés au combat

CONFLITRetrouvez les dernières informations sur la guerre entre Kiev et Moscou en ce mercredi 21 septembre 2022, 210e jour de conflit
Un soldat ukrainien à Izioum, dans la région de Kharkiv, le 13 septembre. (PHOTO D'ILLUSTRATION) Ukrainian soldier shoots close to Izium, Kharkiv region, Ukraine, Tuesday, Sept. 13, 2022.
Un soldat ukrainien à Izioum, dans la région de Kharkiv, le 13 septembre. (PHOTO D'ILLUSTRATION) Ukrainian soldier shoots close to Izium, Kharkiv region, Ukraine, Tuesday, Sept. 13, 2022.  - Kostiantyn Liberov/AP/SIPA / SIPA
C.d.S, M.P. et C.P.

C.d.S, M.P. et C.P.

L’ESSENTIEL

  • Depuis mardi, les dirigeants du monde se succèdent à la tribune de l’ONU. Ce mercredi les discours de Joe Biden et de Volodymyr Zelensky, qui s’exprimera via un message vidéo, sont notamment attendus.
  • Au premier jour de cette 77e Assemblée générale des Nations unies, Emmanuel Macron a critiqué les agissements de Moscou. Il a également demandé au pays qui « se taisent » de prendre position sur le conflit.
  • Les autorités installées par Moscou dans quatre régions d’Ukraine ont annoncé mardi la tenue dans l’urgence du 23 au 27 septembre de « référendums » d’annexion par la Russie, en pleine contre-offensive ukrainienne.

A VOIR



A LIRE AUSSI




C'est la fin de ce live. Merci de nous avoir suivis. Retrouvez les dernières infos sur la guerre en Ukraine sur notre site.

21h24

La Turquie condamne les référendums « illégitimes » de la Russie en Ukraine

La Turquie a condamné mercredi les référendums d’annexion « illégitimes » de la Russie dans quatre régions sous son contrôle en Ukraine. « De tels faits accomplis illégitimes ne seront pas reconnus par la communauté internationale », a affirmé le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué.

20h49

« Envoyez Poutine dans les tranchées"

Des manifestants chantent « envoyez Poutine dans les tranchées » à Moscou.


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

20h38

Plus de 1.000 arrestations lors de manifestations anti-mobilisation

Au moins 1.026 personnes ont été arrêtées mercredi en Russie lors de manifestations spontanées contre la mobilisation partielle pour l’offensive en Ukraine, annoncée dans la matinée par le président Vladimir Poutine, selon une ONG.

Selon OVD-Info, organisation spécialisée dans le décompte des arrestations, les mobilisations ont eu lieu dans au moins 38 villes du pays. Il s’agit des plus importantes protestations en Russie depuis celles ayant suivi l’annonce de l’offensive de Moscou en Ukraine fin février.

20h29

Violentes arrestations en Russie


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

20h17

L’Ukraine promet de « détruire » les Russes mobilisés au combat

Le commandant en chef de l’armée ukrainienne, Valery Zaloujny, a promis mercredi de « détruire » les Russes qui se rendront en Ukraine pour combattre, y compris ceux qui seront mobilisés après le décret du président russe Vladimir Poutine.

« Nous détruirons tous ceux qui viennent sur notre territoire avec des armes à la main -- que ce soit volontairement ou par mobilisation », a écrit sur Facebook Valery Zaloujny, qui s’exprime rarement dans les médias.

20h04

Réunion d’urgence des ministres de l’UE mercredi soir à New York

Les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne tiendront une réunion d’urgence informelle mercredi soir à New York sur l’Ukraine après l’annonce par Vladimir Poutine de la mobilisation de milliers de réservistes, a annoncé le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

La menace du président russe d’utiliser des armes nucléaires « est une menace inacceptable », a-t-il déclaré en marge de l’Assemblée générale de l’ONU. « La communauté internationale doit réagir. »

19h45

Vous avez manqué les évènements de mercredi ?

Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous :


19h20

Transfert de Russie en Arabie de 10 prisonniers de guerre dont des Américains

Dix prisonniers de guerre de plusieurs pays dont les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont été transférés de Russie en Arabie saoudite, dans le cadre d’un échange entre Moscou et l’Ukraine, a annoncé mercredi le ministère saoudien des Affaires étrangères.

Les prisonniers, originaires également de Suède, du Maroc et de Croatie, sont arrivés en Arabie saoudite en provenance de Russie, et les autorités saoudiennes « œuvrent à faciliter les procédures pour leur retour en toute sécurité dans leurs pays respectifs », selon un communiqué du ministère.

19H00

Plus de 300 arrestations en Russie dans des manifestations anti-mobilisation

Au moins 364 personnes ont été arrêtées mercredi en Russie lors de manifestations improvisées contre la mobilisation partielle pour l’offensive en Ukraine, annoncée dans la matinée par le président Vladimir Poutine, selon une ONG.

Selon OVD-Info, organisation spécialisée dans le décompte des arrestations, les mobilisations ont eu lieu dans au moins 23 villes du pays.

18h50

La Russie a « violé de manière éhontée » les principes fondateurs des Nations unies, accuse Biden

Joe Biden a accusé mercredi la Russie d’avoir « violé de manière éhontée » les principes fondateurs de la Charte des Nations unies, autour desquels il a appelé tous les pays, démocratiques ou non, à s’unir.

Le président américain a martelé que l’institution reposait sur « l’interdiction claire de s’approprier par la force le territoire du pays voisin », et a ajouté, à la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU : « Cette guerre anéantit le droit de l’Ukraine à exister, tout simplement ».

18h25

Coup de com' ou vraie stratégie de Vladimir Poutine ?

Vladimir Poutine a annoncé la mobilisation de troupes de réserve comme une réponse aux défaites de ces derniers jours. Coup de com' ou vraie stratégie de Vladimir Poutine ? L’enquête de notre journaliste Romarik Le Dourneuf.



<br/><br/>

17h50

«Il est impossible de gagner une guerre nucléaire», lance Biden

17h34

Macron appelle le monde à « mettre le maximum de pression » sur Poutine

Emmanuel Macron a appelé mercredi la communauté internationale à « mettre le maximum de pression » sur le président russe Vladimir Poutine, qui s’est dit prêt à utiliser contre l’Occident « tous les moyens » de son arsenal.

Les décisions de M. Poutine, qui a également annoncé la mobilisation de réservistes, « conduisent à isoler davantage la Russie », a ajouté le président français en marge de l’Assemblée générale de l’ONU, à New York, en saluant les récentes déclarations de la Chine et de l’Inde qui ont appelé à la fin de la guerre en Ukraine.

17h15

La Russie a « violé de manière éhontée » les principes fondateurs des Nations unies

Estime Joe Biden, le président des Etats-Unis, à New York, lors de l’Assemblée générale de l’ONU. Et d’ajouter que Vladimir Poutine voulait « anéantir le droit de l’Ukraine à exister ».

17h10

Vladimir Poutine met en « danger » la « paix mondiale »

La paix dans le monde est mise « en danger » par les décisions du président russe Vladimir Poutine de mobiliser les réservistes et par ses menaces d’utiliser des armes nucléaires, a averti mercredi le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« L’annonce par Poutine de référendums fictifs, d’une mobilisation militaire partielle et d’un chantage nucléaire constituent une grave escalade, a-t-il tweeté. Menacer avec des armes nucléaires est inacceptable et représente un réel danger pour tous. » « La communauté internationale doit s’unir pour empêcher de telles actions. La paix mondiale est en danger », a-t-il averti.

16h28

Joe Biden va prononcer à l'ONU une « ferme condamnation » de la Russie

Joe Biden, dans son discours très attendu mercredi à l'Assemblée générale des Nations Unies, va livrer une «ferme condamnation de la guerre injuste livrée par la Russie à l'Ukraine», a fait savoir un responsable de la Maison Blanche, qui n'a pas souhaité être nommé.

Cet officiel a indiqué que le président américain répondrait aux dernières annonces du président russe Vladimir Poutine, qui a décrété mercredi une mobilisation de 300.000 réservistes et menacé d'utiliser l'arme nucléaire.

15h58

Une fusée Soyouz décolle vers l'ISS avec un Américain et deux Russes à bord

15h45

Les annonces de Poutine sont « un acte de désespoir », juge Olaf Scholz

Le chancelier allemand Olaf Scholz a qualifié mercredi d'"acte de désespoir» les récentes décisions de Vladimir Poutine qui a annoncé une mobilisation partielle des réservistes russes pour combattre en Ukraine et des référendums dans des territoires de l'est et du sud de ce pays.

Vladimir «Poutine ne fait qu'empirer les choses. Il a depuis le début complètement sous-estimé la situation, et la volonté de résistance des Ukrainiens (...) «, a déclaré le chancelier lors d'une courte déclaration en marge de l'assemblée générale de l'ONU à New York.

15h25

Le chef de l'Otan dénonce la «rhétorique nucléaire dangereuse» de Poutine

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a dénoncé mercredi la «rhétorique nucléaire dangereuse» du président russe Vladimir Poutine qui s'est dit prêt à utiliser contre l'Occident «tous les moyens» de son arsenal.

«Il s'agit d'une rhétorique nucléaire dangereuse», a-t-il déclaré en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, à New York. «Ce n'est pas nouveau, il l'a déjà fait à de nombreuses reprises», a ajouté Jens Stoltenberg. «Nous resterons calmes et continuerons à soutenir l'Ukraine», a-t-il encore dit.

Sujets liés