Jean-Yves Le Drian veut « réduire la défiance » entre la France et la Russie

RAPPROCHEMENT La réunion qui s’est tenue aujourd’hui était une première depuis 2012

20 Minutes avec AFP

— 

Les deux ministres français et leurs homologues se sont rencontrés ce 9 septembre 2019 à Moscou.
Les deux ministres français et leurs homologues se sont rencontrés ce 9 septembre 2019 à Moscou. — Alexander NEMENOV / AFP

Détente en vue entre la France et la Russie. En déplacement à Moscou ce lundi, Jean-Yves Le Drian a affirmé sa volonté de se rapprocher de la Russie. Le ministre des Affaires étrangères a également estimé qu’il existait « une fenêtre d’opportunité » pour la paix avec l’Ukraine, un dossier qui a contribué à dégrader les relations entre les deux pays ces dernières années.

L’entretien a réuni ce matin la ministre française de la Défense, Florence Parly, Jean-Yves le Drian et de leurs deux homologues russes. « Le moment est venu, le moment est propice pour travailler à réduire la défiance », a déclaré le ministre des Affaires étrangères à l’issue de cette réunion. Il est également revenu sur  l’échange de prisonniers russes et ukrainiens effectué ce week-end, estimant qu’un apaisement était en cours, tout en assurant qu’il était trop tôt pour envisager une levée des sanctions économiques contre Moscou.

Un « agenda de confiance » pour l’avenir

« Nous sommes venus proposer, au nom du président de la République, un nouvel agenda de confiance et de sécurité », a-t-il encore souligné. Cette rencontre en format « 2+2 » dans le cadre d’un dialogue intergouvernemental, est une première depuis 2012 mais surtout depuis l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014, qui a replongé le monde dans un parfum de Guerre froide.

« Nous n’avons pas toujours la même vision », a indiqué de son côté Florence Parly. Mais « il est important de pouvoir se parler, d’éviter des incompréhensions, des frictions ».