VIDEO. Russie: Qui est Alexeï Navalny, la «bête noire» du Kremlin ?

REVOLUTION Emprisonné depuis le 24 juillet, Alexeï Navalny, farouche opposant à Vladimir Poutine, n’en est pas à sa première condamnation pour avoir osé défier le chef d’Etat russe

E.P.

— 

Qui est Alexeï Navalny, la «bête noire» du Kremlin ? — 20 Minutes

« La révolution arrivera tôt ou tard ». Alexeï Navalny n’a jamais mâché ses mots. Même emprisonné, empoisonné, puis hospitalisé, le principal opposant à Vladimir Poutine s’insurge contre le Kremlin. Qui le lui rend bien…

Condamné, le 24 juillet, à trente jours de prison pour des infractions « aux règles des manifestations », à un peu plus d’un mois des élections locales​, cet avocat de formation n'en est pas à sa première arrestation. En cause ? Son désamour flagrant pour le président russe.

Un anticorruption converti

Car Alexeï Navalny ne s’en cache pas : si Poutine pouvait tomber, il serait comblé. Militant et activiste, il lance, dès le début des années 2000, plusieurs mouvements anticorruption, et participe régulièrement, depuis 2005, à des marches nationalistes contre l’actuel chef d’Etat.

Après les soupçons de fraudes électorales aux législatives de 2011, contre lesquelles le peuple russe manifeste sa colère, l’avocat tente sa chance aux municipales de 2013. Mais échoue. Et écope d’une condamnation à cinq ans de colonie pénitentiaire.  Jugé pour avoir détourné 400.000 euros au détriment de la société d’exploitation forestière Kirovles, il choisit de faire appel.

Privé d’élections après condamnation

En 2017, après quatre ans de bataille judiciaire, Alexeï Navalny est finalement condamné à cinq ans de prison avec sursis. Un coup monté ? Rien ne permet de l’affirmer. Candidat à l'élection présidentielle en 2018, il n’en sera pas moins exclu du scrutin pour avoir été reconnu coupable de détournement d’argent.

Alexeï Navalny ferait-il peur à Vladimir Poutine ?