Russie: Les arrestations à Moscou «violent» les obligations internationales, selon Berlin

ALLEMAGNE L’Allemagne a tapé du poing sur la table sur la gestion des manifestations par la Russie

J.-L.D. avec AFP
— 
Manifestations en Russie
Manifestations en Russie — Victor Kruchinin / SOPA Images/S/SIPA

Le gouvernement allemand a déclaré ce dimanche que la Russie avait « violé » ses « obligations internationales » pour des « élections libres et équitables », en raison de l’arrestation de plus de 800 personnes après des manifestations à Moscou.

Les arrestations opérées samedi étaient « disproportionnées, vu la nature pacifique des protestations contre l’exclusion de candidats indépendants » pour les élections municipales à Moscou le mois prochain, selon un communiqué officiel publié par le gouvernement à Berlin.

Le droit à des élections libres et équitables « fortement remis en question »

Dans ce communiqué, le gouvernement allemand condamne « les ingérences répétées dans le droit garanti aux rassemblements pacifiques et à la liberté d’expression », qui « violent les obligations internationales de la Russie et remettent fortement en question le droit à des élections libres et équitables ».

Il appelle la Russie à « protéger efficacement les droits fondamentaux de ses citoyens » et demande « la libération rapide de tous les manifestants pacifiques ».

828 personnes interpellées samedi à Moscou selon une ONG

Lundi dernier, Berlin avait déjà appelé Moscou à libérer 1.400 manifestants arrêtés au cours d’une manifestation le week-end précédent. Selon l’ONG OVD-Info, spécialisée dans le suivi des arrestations, 828 personnes ont été interpellées lors de la manifestation de samedi à Moscou.

Cette manifestation non autorisée s’est déroulée sans leader puisque la quasi-totalité des meneurs de la contestation ont été arrêtés depuis les protestations du précédent.