Russie: Au moins quatre morts dans une explosion due au gaz dans un immeuble résidentiel, Vladimir Poutine sur place

FAITS DIVERS L’explosion s’est produite dans la ville de Magnitogorsk, dans l’Oural. Les autorités russes sont par ailleurs sans nouvelles de 79 autres personnes...

Fabrice Pouliquen

— 

Les secours sont sans nouvelles de 79 personnes ce lundi, après l'explosion due ua gaz dans un immeuble résidentiel.
Les secours sont sans nouvelles de 79 personnes ce lundi, après l'explosion due ua gaz dans un immeuble résidentiel. — HO / RUSSIAN EMERGENCY SITUATIONS MINISTRY / AFP

Au moins quatre personnes ont été tuées dans une explosion due au gaz ce lundi dans un immeuble résidentiel de la ville russe de Magnitogorsk, dans l’Oural, a déclaré un haut responsable local.

Les autorités étaient également sans nouvelles de 79 personnes ce lundi matin, a ajouté Oleg Klimov, vice-gouverneur de la région de Tchéliabinsk où se trouve cette cité industrielle. Leur « sort n’est pas clair » et la police enquête pour savoir où ces personnes se trouvaient au moment de l’explosion, a-t-il indiqué, cité par l’agence RIA Novosti. Le bilan des personnes disparues a depuis été ramené à 35.

Vladimir Poutine sur place

Toute une partie de l’immeuble de douze étages s’est effondrée. Des images de la télévision nationale ont montré des centaines de secouristes s’activant au milieu de masses de béton.

Devant la gravité de l’accident, le président russe, Vladimir Poutine, est arrivé sur place dans la journée. Le chef du Kremlin doit rencontrer les victimes du sinistre et les autorités locales, ont précisé les agences de presse russes.

Des explosions au gaz relativement communes en Russie

Selon les autorités locales, 110 personnes étaient enregistrées dans le secteur sinistré de l’immeuble. Seize personnes ont été évacuées et quinze autres n’étaient pas présentes au moment de l’explosion.

Les explosions au gaz meurtrières sont relativement communes en Russie, car la plupart des infrastructures remontent à l’époque soviétique et les normes de sécurité sont souvent ignorées.