Pussy Riot: Le militant empoisonné désormais hors de danger

SAFE SPACE Il faisait partie du groupe qui a envahi quelques secondes la pelouse de la finale France/Croatie, à Moscou, en juillet…

20 Minutes avec AFP

— 

Piotr Verzilov est désormais hors de danger, d'après les médecins allemands.
Piotr Verzilov est désormais hors de danger, d'après les médecins allemands. — Alexander Zemlianichenko/AP/SIPA

Hors de danger mais toujours en soins intensifs, le militant du groupe contestataire russe Pussy Riot Piotr Verzilov a « très vraisemblablement » été empoisonné, estiment ses médecins allemands, renforçant les proches dans leur dénonciation d’une « probable tentative d’assassinat ». La substance incriminée reste inconnue et l’hôpital Charité à Berlin a refusé de se perdre en conjectures sur les circonstances de l’intoxication. « Nous ne pouvons bien évidemment rien dire sur la façon dont la substance est entrée dans son corps, ce n’est pas notre travail », a dit le directeur de l’établissement, Karl Max Einhäupl.

Mais pour l’épouse de Piotr Verzilov, une célèbre militante de Pussy Riot dont il est désormais séparé, quelqu’un en Russie, peut-être une « agence des forces de sécurité », a voulu l’assassiner. « C’était probablement une tentative d’assassinat ou au moins d’intimidation (…) on a des soupçons mais on ne peut pas en parler sans l’accord » de Piotr Verzilov, a dit Nadejda Tolokonnikova, qui avait été détenue près de deux ans pour une « prière punk » en 2012 contre Vladimir Poutine.

Encore empoisonné

Le jeune homme reste en soins intensifs mais peut s’exprimer et son état « s’améliore de jour en jour », a souligné le docteur Einhäupl. « Le poison est toujours dans son cerveau, il n’arrive pas à concentrer son attention pendant plus de 10 secondes », a néanmoins expliqué Nadejda Tolokonnikova au cours d’une conférence de presse.

Ce militant de 30 ans, qui a également la nationalité canadienne, était arrivé dans un état qualifié de « grave » à Berlin à bord d’un avion médicalisé dans la nuit de samedi à dimanche en provenance d’un hôpital de Moscou. Selon l’hôpital de la Charité, les médecins russes ont immédiatement traité son cas comme s’il s’agissait d’un empoisonnement, lui pompant l’estomac et effectuant une dialyse pour tenter de nettoyer le corps d’éventuelles toxines.

Sur la pelouse de la finale France/Croatie

Piotr Verzilov a fait les gros titres le 15 juillet en envahissant avec sa petite amie Veronika Nikoulchina notamment, déguisés en policiers, la pelouse pendant la finale de la Coupe du monde masculine de football en Russie. Ils ont été condamnés à quinze jours de prison. Mais il est aussi le fondateur du site internet MediaZona, qui informe sur les procès des défenseurs des droits de l’homme. Selon Veronika Nikoulchina, également présente à Berlin, Piotr Verzilov a été empoisonné le 11 septembre dans un tribunal moscovite où elle était elle-même détenue.